FLASH
[24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  |  Attentat Manchester : la police affirme: « très clair que ce n’est pas un loup solitaire » – 4 personnes arrêtées pour l’instant  |  Berlin – 4 musulmans suspectés d’être jihadistes arrêtés  |  |e père de Salman Abedi dit que son fils innocent, et que la police a arrêté un autre de ses fils  |  La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 février 2013

url

Selon le journal El-Khabar, une caserne militaire de Khenchela, à 540 km au sud-est d’Alger, a été attaquée mercredi 6 février au soir par un groupe armé. Il y aurait six militaires blessés et deux assaillants tués.

L’assaut a duré trois heures, l’armée utilisant même des avions de guerre, des hélicoptères et de l’artillerie pour repousser les assaillants qui étaient munis de lance-roquette antichars. Deux d’entre eux sont morts, tandis qu’un autre était blessé et fait prisonnier.

Les terroristes ont tenté de pénétrer à l’intérieur

L’attaque a commencé par l’enlèvement de deux civils dont le chauffeur d’un camion qui ravitaillait la caserne en produits alimentaires. Le véhicule a été rempli d’armes lourdes par les assaillants et a été utilisé pour forcer l’accès à la caserne tandis qu’un second groupe échangeait des tirs avec les militaires.

Les soldats de la caserne ayant détectés les terroristes, ils ont tenté de les repousser, des échanges de tirs ont éclaté, faisant parmi les assaillants deux morts et un blessé, et 6 soldats de l’ANP (Armée Nationale Populaire Algérie).

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les mêmes sources indiquent que l’armée, qui n’a réussi à capturer qu’un seul attaquant, a demandé des renforts à l’aviation et aux unités d’artillerie lourde pour repousser l’attaque. Les premières investigations des autorités algériennes concluent que le groupe serait entré en Algérie depuis le territoire libyen, et serait composé d’hommes armés algériens, libyens et tunisiens, dotés d’armements d’origine libyenne.

Des unités héliportées de l’ANP effectuent encore, selon l’AFP, des ratissages dans les zones environnantes, pour tenter de retrouver les 46 terroristes qui ont pu prendre la fuite, emportant avec eux le chauffeur de camion et son aide en otages.

Assaillants algériens, tunisiens et libyens

Les armes utilisées, dont des RPG, provenaient de Libye, a-t-on précisé de même source, ajoutant que des Tunisiens et des Libyens figuraient parmi les assaillants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz