FLASH
Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément | Un terroriste palestinien condamné à 9 ans de prison par Israël pour avoir poignardé et blessé 2 Israéliens | Terrorisme : une jeune femme de 22 ans soupçonnée de préparer un attentat a été arrêtée à #Molenbeek | Terrorisme : La sœur de Fabien Clain, « voix » de Daesh, a été mise en examen et placée sous mandat de dépôt | Pantin (93) : La famille de la femme voilée abattue est liée au grand banditisme | La police de Burlington, Washington dit que rien ne démontre encore que la tuerie du centre commercial est un acte de terrorisme islamique | Une dizaine d’armes de poing ont été volées par 3 personnes, dont 1 militaire, à la base militaire d’Istres | Etats Unis : un homme tue 5 personnes dans un centre commercial de Burlington, Washington – recherches en cours | F. Hollande : « la France ne sera pas un pays où l’on trouve des campements » – donc on trouvera des campements | Ted Cruz annonce qu’il va voter pour Donald Trump | A 2 jours du premier débat, Clinton est en tête dans tous les Etats dont elle a besoin pour gagner | 1 954 mineurs ont été signalés pour leur radicalisation islamiste, soit + 121% depuis janvier | Yahoo! confirme le piratage de 500 millions de comptes |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Salem Ben Ammar le 7 février 2013

imgres-1

Deux mères me manquent cruellement ma mère et ma patrie.

Celle qui m’a donné la vie et celle qui a donné du sens à ma vie.

La lumière s’éteint sur elles comme elle va s’éteindre sur moi

La vie a-t-elle du sens quand on perd deux amours à la fois ?

La terre qui vient de les ensevelir sera un jour la mienne

Aucune force ne peut m’aider à vaincre ma douleur himalayenne

En perdant les deux sources qui irriguent ma vie d’un seul coup

Mon existence est comme un champ de ruine livré aux loups

Orphelin à tout jamais de mes deux mères, quel destin amer

Ma Tunisie est morte, ma mère est morte, ma vie est enfer

Ce monde où règnent les charognards, est un monde infâme,

Il n’est pas le leur, non plus le mien, le nôtre est humain

Policé, sublime et brillant comme un diamant dans son écrin

Dépourvu de ma substance vitale et de ma moelle épinière

Plus de force, plus de souffle de vie, plus d’atout-maître

La partie qui reste à jouer, est déjà perdue avant d’avoir débuté

Mon univers s’est écroulé, plus rien auquel je peux m’arc bouter

Quel chemin emprunter, dans un monde obscur et sans lumière

Du haut de la falaise, j’entends le vent hurler sa colère sur la mer

Fracassant les vagues à ses pieds, aux écumes grises et noires

Les couleurs de la rage non pas de vaincre mais d’échoir

Sur les rives mystérieuses de ce monde où sont mes deux mères

Que sera ma vie sans elles, alors qu’elle a perdu toute sa saveur.

Devenu comme un bateau ivre, les vagues en feront leur festin.

Plutôt finir dans les ventres des requins que cet amer destin.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz