FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 février 2013

Obama

Michel Garroté, réd en chef – Pour la première fois depuis son élection à la Maison-Blanche, en 2008, Obama, au titre de président, va se rendre en Israël en mars prochain. Obama se rendra aussi à cette occasion en Judée et en Samarie. Des divergences majeures sur le nucléaire offensif iranien subsistent. Obama privilégie des sanctions économiques couplées à des négociations. La majorité du peuple juif israélien, en revanche, réclame des lignes rouges claires, n’excluant pas des frappes préventives.

Obama avait également agacé le peuple juif israélien lors de son premier mandat, quand il avait allégué que le futur « État palestinien » devait s’établir sur les « frontières de 1967 ». Alors qu’il n’y a jamais eu « d’Etat palestinien ». Et donc, encore moins, des « frontières », que cela soit de « 1967 » ou de mathusalem.

Pour les chefs du Fatah et de l’OLP, la visite d’Obama serait, paraît-il, très importante, parce qu’elle montrerait que le président américain voudrait « s’occuper » de leur « question » et lui donner de « l’importance ». Ils espèrent que cette visite permettra de relancer les négociations pour « une solution à deux États dans les frontières de 1967 ».

Mais alors, dans ce cas, Obama bientôt en Israël, à quoi bon ?

Reproduction autorisé

Avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz