Publié par Gaia - Dreuz le 9 février 2013

Dans la banlieue de Détroit, aux Etats-Unis, McDonald’s et l’un de ses franchisés, Finley’s Management Co., se sont mis d’accord pour verser 700 000 dollars, soit 525 387 euros, à la communauté musulmane, apprend-t-on lundi 21 janvier.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Si McDo a accepté de payer cette somme, c’est parce que le préjudice qu’elle a fait subir à la communauté musulmane est grand. En effet, dans l’un de ces restaurants situé dans la ville de Dearborn, McDonald’s a affirmé proposer des produits halal alors que ce n’était pas le cas.

L’affaire démarre en septembre 2011 quand Ahmed Ahmed, un habitant de Dearborn achète un sandwich au poulet dans l’un des restaurants McDo de sa ville, qui affiche des publicités annonçant que le restaurant vend exclusivement des Chicken McNuggets au poulet et des sandwiches McChicken halal. C’est la stupéfaction quand M. Ahmed apprend par une source travaillant dans la chaîne d’inventaire du restaurant que « souvent » on y vend de la nourriture non halal.

M. Ahmed va alors se rapprocher d’un avocat, Kassem Dakhlallah, qui va mener son enquête. Il envoie une lettre faisant part de la découverte de M. Ahmed au groupe McDonald’s et à la direction de Finley. Mais sans réponse de leur part, l’avocat décide de saisir la justice pour publicité mensongères en novembre 2011.

Il y a seulement deux Mcdo qui vendent des produits halal aux Etats-Unis et tous les deux se trouvent à Dearborn, qui est l’une des villes où vit une très importante communauté musulmane. La banlieue de Détroit compte ainsi 150 000 musulmans.

McDo aurait donc eu tout intérêt à y proposer une offre halal. Recourir à cette publicité mensongère ne peut que faire bondir les musulmans.

Pourtant, le règlement de Finley stipule qu’il « dispose d’un système soigneusement conçu pour préparer et servir halal tels que les produits de poulet halal sont étiquetés, entreposés, réfrigérés et cuits dans halal zones réservées » et que les employés sont formés « à la préparation de la nourriture halal ».

En acceptant de verser 700 000 € de dommages et intérêts à la communauté musulmane, McDo et Finley reconnaissent leur tord. Dès le départ, McDo a pris au sérieux cette affaire, précise M. Dakhlallah.

L’accord sera finalisé le 1er mars. Cette somme sera partagée pour le faire bénéficier à l’ensemble de la communauté musulmane de la ville qui a pu être victime de cette tromperie depuis le démarrage de l’offre halal en septembre 2005.

La Clinique Huda, qui a vu le jour grâce à la communauté musulmane, devrait recevoir 275 000 $ (206 402 €) et le musée national des Arabo-Américains (The Arab American National Museum), près de 150 000 $ (112 583 €). Quant aux avocats, ils devraient toucher 230 000 $ ( 172 627 €) et M. Ahmed, 20 000 $ (15 000 €).

http://www.saphirnews.com/Faux-halal-McDonald-s-condamne-a-payer-les-musulmans-americains_a16106.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz