FLASH
Alerte : Trump a envoyé un architecte en Israël pour étudier l’installation de l’ambassade à Jérusalem  |  Sanders félicite Trump pour son annulation du Traité de libre échange  |  France Nantes : hier soir un homme a été blessé par balles au torse et jambe. Motif inconnu  |  Egypte : 5 membres des forces de sécurité ont été tuées par des terroristes dans le Sinaï  |  Hamon en tête autour de 35%, Valls environ 30 %, Montebourg 25 %, Peillon 5%  |  Trump et Netanyahu discutent en ce moment du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem  |  Netanyahu a en fait autorisé la construction de 566 logements pour les juifs, et 105 pour les arabes à l’est de Jérusalem  |  Netanyahu lève toutes les restrictions politiques et administratives aux constructions en Judée Samarie ex-Cisjordanie  |  Primaire socialiste estimation : Hamon et Montebourg  |  Un qui ne sera pas mentionné par les médias : « L’élection de Trump a sauvé le monde d’une terrible guerre » – Kusturica  |  Quand les médias cherchent des excuses à la très faible participation à la primaire socialiste, c’est que tout va bien  |  Jérusalem donne le feu vert pour la construction de 671 logements à Ramat Shlomo, en Judée juive comme son nom l’indique  |  Selon deux de nos sources, l’annonce officielle du déplacement de l’ambassade US à Jérusalem sera faite demain  |  Nouveau malaise à BFMTV quand Bercoff informe le public que les manifestants anti-Trump sont payés par Soros  |  David Friedman, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Israël, habitera à Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2013

Export de fraises de Gaza

« La bande de Gaza est prête à sauver l’économie de la Cisjordanie », a déclaré Ziad al-Thatha, le ministre des finances du Hamas.

Dans une interview donnée à l’agence d’information palestinienne Ma’an, al-Thatha a expliqué que le gouvernement du Hamas a adopté des mesures économiques fortes qui ont permis à la bande de Gaza d’atteindre l’auto-suffisance économique dans de nombreux secteurs, y compris la production alimentaire, l’industrie textile, le secteur du meuble, et la production animale.

« Nous avons réussi à installer une économie résistante, et atteint l’auto suffisance agricole » a expliqué Ziad al-Thatha.

De plus, ajoute-t-il, le gouvernement a beaucoup réduit le chômage. « L’année dernière, les élevages poulaillers ont élevé 24.3 millions de poulets. Environ 25.000 personnes sont employées dans l’agriculture, et toutes les entreprises ont été exemptées d’impôts. »

Des petites entreprises produisent des jus de fruits, de la confiture en plus de l’huile d’olive, ce qui a sérieusement réduit les importations. « En 2011, la bande de Gaza importait 1650 tonnes d’huile d’olive, alors qu’en 2012, le chiffre a été réduit à seulement 100 tonnes ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Concernant les exportations, al-Thatha a indiqué que seules les fleurs et les fraises sont exportées « en raison du siège, nous n’exportons rien d’autre, alors que nous avons le potentiel d’exporter (aux israéliens) des fruits, des meubles et des vêtements ».

Un officiel du Hamas a déclaré que le gouvernement de Salam Fayyad ne consacre aucune part de son budget à la bande de Gaza. « Ce n’est pas exact. Ils prennent de l’argent de Gaza, car les taxes que l’occupation israélienne reçoit aux passages de Gaza sont versées à l’Autorité palestinienne, et en retour, l’Autorité palestinienne tue le potentiel de Gaza en versant des salaires à des employés improductifs de Gaza. »

Interrogé de savoir si Gaza enverra de l’argent à la Cisjordanie en cas de nécessité, al-Thatha a répondu : « en cas d’urgence, nous n’hésiterons pas, mais nous devrons changer les règlementations de la Cisjordanie ».

De cette information je retiens deux choses.

La première, c’est que les grands médias censurent tout ce qui peut inverser le paradigme et qu’ils ne passeront pas cette information. La publier les couperait de l’argument selon lequel les pauvres palestiniens vivent sous un indicible blocus humanitaire. Selon le schéma rudimentaire de la gauche, il faut absolument fabriquer un faible oppressé pour désigner un oppresseur fort, ici Israël. La connaissance détruisant la propagande, ils ne permettent pas la connaissance.

La seconde est que si l’Europe était moins hantée par la double survivance de ses vieux démons shoatiques et de sa mentalité coloniale, elle aiderait Gaza non pas à s’armer pour détruire Israël, mais à devenir le Hong Kong du proche Orient. Méprisant les uns et les autres, elle torture les uns qui menacent les autres. Heureux paradoxe, la permanence de la menace est l’assurance vie d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=563416

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz