FLASH
[26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2013

images(442)

Selma a fui avec sa fille Soumeya, il y a dix ans, pour la tirer des griffes d’un homme d’affaires saoudien qui avait décidé d’épouser son enfant.

Son mari étant décédé, son beau frère, qui était en relation d’affaires avec le Saoudien, tenta de la faire plier à sa volonté. Pour leur échapper, elle s’enfuit avec sa fille vers la Mauritanie, bien que son passeport était détenu par lui.

Apprenant que la femme et la fille étaient partis, le saoudien obstiné et fou de rage convoqua l’oncle, lui donna de l’argent, et le somma de revenir en Arabie saoudite avec la fille, sans quoi il le déposséderait de tous ses biens.

L’oncle arriva en Mauritanie, et déposa plainte auprès du procureur de la République, affirmant que la mère a enlevé la fille. Il présenta des faux papiers, et corrompit quelques personnalités influentes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Résultat, la femme et sa fille furent arrêtées et emprisonnées.

L’histoire se propagea comme une traînée de poudre et la femme lutta pour que son beau-frère ne ramène pas sa fille au Golfe. Le parquet transféra l’affaire devant un tribunal de Nouakchott, et l’honnête juge ne se laissa pas corrompre, prononça la nullité du mariage de la petite fille, et menaça l’oncle et le frère (qui s’était joint à lui) de les jeter en prison s’ils continuent à importuner les deux pauvres femmes.

Quinze ans plus tard, c’est à dire maintenant, la petite fille est devenue une maman de 25 ans, mariée à un Mauritanien avec lequel elle a trois enfants, et elle est retournée avec lui vivre en Arabie Saoudite.

L’homme d’affaire saoudien, qui n’a pas pardonné, est revenu à la charge et la menace maintenant de jeter en prison son époux si elle refuse de l’épouser.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.elhourriya.net/fr/fait-divers/7032-mauritanie.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz