FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2013

images(442)

Selma a fui avec sa fille Soumeya, il y a dix ans, pour la tirer des griffes d’un homme d’affaires saoudien qui avait décidé d’épouser son enfant.

Son mari étant décédé, son beau frère, qui était en relation d’affaires avec le Saoudien, tenta de la faire plier à sa volonté. Pour leur échapper, elle s’enfuit avec sa fille vers la Mauritanie, bien que son passeport était détenu par lui.

Apprenant que la femme et la fille étaient partis, le saoudien obstiné et fou de rage convoqua l’oncle, lui donna de l’argent, et le somma de revenir en Arabie saoudite avec la fille, sans quoi il le déposséderait de tous ses biens.

L’oncle arriva en Mauritanie, et déposa plainte auprès du procureur de la République, affirmant que la mère a enlevé la fille. Il présenta des faux papiers, et corrompit quelques personnalités influentes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Résultat, la femme et sa fille furent arrêtées et emprisonnées.

L’histoire se propagea comme une traînée de poudre et la femme lutta pour que son beau-frère ne ramène pas sa fille au Golfe. Le parquet transféra l’affaire devant un tribunal de Nouakchott, et l’honnête juge ne se laissa pas corrompre, prononça la nullité du mariage de la petite fille, et menaça l’oncle et le frère (qui s’était joint à lui) de les jeter en prison s’ils continuent à importuner les deux pauvres femmes.

Quinze ans plus tard, c’est à dire maintenant, la petite fille est devenue une maman de 25 ans, mariée à un Mauritanien avec lequel elle a trois enfants, et elle est retournée avec lui vivre en Arabie Saoudite.

L’homme d’affaire saoudien, qui n’a pas pardonné, est revenu à la charge et la menace maintenant de jeter en prison son époux si elle refuse de l’épouser.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.elhourriya.net/fr/fait-divers/7032-mauritanie.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz