FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 février 2013

cheval-boeuf-1

Michel Garroté, réd en chef – En Roumanie, les professionnels du secteur de la viande fournissent des informations qui donnent un éclairage différent sur le gigantesque feuilleton français de portée nationale – un brin ridicule d’ailleurs vu que la viande chevaline ne tue pas – feuilleton français du cheval déguisé en bœuf (abattre et manger un bœuf n’est pas bovinophobe ; mais abattre et manger un cheval, c’est chevalinophobe).

Les professionnels roumains signalent notamment que l’importateur, Spanghero, n’a pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval, et non pas du bœuf. Bien. Ce n’était donc pas de la bourrique pestiférée des Carpates. C’était du cheval, rien que du cheval. Roumain, certes, mais cheval quand même.

Spanghero, n’a donc pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval. Cela implique que Spanghero, soit était complice avec le producteur roumain, soit a changé l’étiquette après réception de la viande, signale la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire.

Spanghero, de son côté, estime que le responsable est soit l’abattoir roumain,  soit l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots, étiquettes alléguant qu’il s’agirait de bœuf ; alors qu’il s’agissait de viande chevaline. Au fait, c’est qui l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots ?

Qui fournit quoi et qui détient quoi dans tout ça ? Le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg (Comigel est une PME basée à Metz, en France), le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg, écrivais-je, n’est autre que la société française Poujol, qui se trouve être la holding de la société Spanghero.

Celle-ci a acquis la viande surgelée auprès d’un trader à Chypre, qui lui, avait sous-traité la commande à un autre trader quant à lui situé aux Pays-Bas. Celui-ci à son tour s’est fourni, auprès d’un abattoir et d’un atelier de découpe, situés en Roumanie.

Il s’agit désormais d’identifier les clients français (Auchan, Casino, Carrefour, Système U, Cora, Monoprix, Picard) et européens auxquels Comigel a vendu des produits (lasagnes, cannellonis ou spaghettis à la bolognaise, moussaka, hachis parmentier) fabriqués à partir de viandes acquises auprès du groupe Poujol.

cheval-boeuf-2

En Suède, le P-DG de Findus-Nordic, Jari Latvanen, dit que ses juristes travaillent aux poursuites judiciaires qu’il va engager et il ajoute que Comigel n’a pas respecté son contrat. Comigel, Poujol ou Spanghero ?

En France, Findus-France dépose plainte contre X.

Et X, c’est le trader à Chypre, le trader aux Pays-Bas, l’abattoir et l’atelier de découpe situés en Roumanie ou la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire ?

La bureaucratie socialiste au pouvoir en France profite du cheval roumain (sans danger pour la santé) pour monter en épingle une véritable chasse aux sorcières capitalistes.

Pourtant, deux questions demeurent.

Comment se fait-il que ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire françaises, ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire de l’Union européenne ne soient en mesure d’assurer leurs prestations, notamment la prévention, dans ce domaine qui est le leur ?

Combien les mesures, non pas préventives, mais réactives, des instances de contrôle alimentaire françaises, vont-elles coûter aux contribuables français ?

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant source(s) citée(s)

cheval-boeuf-3

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz