FLASH
[30/04/2017] L’ancien député UMP Christian Vanneste appelle à voter pour Marine Le Pen  |  Tromperie : Il y a 10 ans, 55% des électeurs votaient NON au référendum sur la Constitution européenne  |  Marine Le Pen retourne sa veste sur l’euro à une semaine du second tour  |  Mikael Sala : Macron considère les gens comme des Kleenex  |  Thierry Solère estime que LR ‘est en train d’exploser’  |  Paris 2 racailles armées agressent 14 femmes en 10 jours  |  Présidentielle: ne sachant pas qui est Macron, le pape refuse de se prononcer  |  Guaino : « Je me demande si le danger de monsieur Macron n’est pas pire »  |  Coups de feu devant le commissariat de Yerres (91). 2 blessés légers. Tentative de braquage et non terrorisme, même si les mêmes font les deux  |  Effet Trump : l’immigration illégale a baissé de 70%  |  Israël va construire 25 000 nouvelles implantations dans sa capitale Jérusalem  |  Pour une fois ce sale type est cohérent: Mélenchon n’appelle à voter pour personne  |  [29/04/2017] Chine : le ministre des Affaires étrangères dit qu’il ne permettra pas aux USA d’attaquer la Corée du Nord  |  Syrie : ISIS dit avoir tué 30 soldats syriens lors d’une attaque à l’est de Khanasser  |  Tension Corée du Nord/ Israël, Lieberman déclare : “nous sommes au bord d’avoir des missiles précis et des armes non conventionnelles entre les mains de gens irrationnels”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 février 2013

Un homme de 44 ans, incarcéré pendant trois jours par erreur alors qu’il était venu récupérer son téléphone portable dans un commissariat, a assigné l’Etat pour faute lourde.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Abdelouahab Mimeche, originaire de Fameck en Moselle, avait été contacté par les policiers de Nîmes en octobre 2011, pour le prévenir que son téléphone portable, qu’il avait perdu, avait été retrouvé.

Lorsqu’il s’était rendu au commissariat, il avait été interpellé au motif erroné qu’il lui restait un peu plus d’un mois de prison à purger, sur les huit mois qui lui avait été infligés en février 2010 à Nancy.

On l’incarcère d’abord, on vérifie ensuite

Or M. Mimèche avait entièrement purgé cette peine, et pour cause : au moment de sa condamnation à 8 mois de prison, il avait déjà passé 32 mois en détention provisoire. Il a d’ailleurs saisi la Commission nationale de réparation de la détention provisoire, pour être indemnisé de ses deux ans de trop passés derrière les barreaux.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Bavure.-Incarcere-3-jours-par-erreur-il-assigne-l-Etat-pour-faute-lourde_55257-2165313_actu.Htm

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz