FLASH
L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 23 février 2013

Un homme de 29 ans et son complice de 42 ans ont été mis en examen début février à Pontoise (Val d’Oise) pour trafic de drogue. Le premier, domicilié à Trappes (Yvelines), avait mis en place, depuis des années, une astucieuse combine pour vendre aux toxicomanes des médicaments, dérivés de la morphine, avec la complicité de médecins et de pharmacies peu regardantes. Le préjudice en cour d’évaluation pourrait atteindre 100 000 € pour la CPAM.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’affaire commence en octobre, lorsque la brigade des stupéfiants de la police judiciaire de Versailles (Yvelines) apprend qu’un certain Moussa se livre à un trafic de Skekan, un médicament et une drogue populaire dans «une frange de la population très pauvre et en détresse». Les premières surveillances permettent de comprendre que Moussa alimente une quinzaine de clients réguliers qu’ils rencontrent dans les gare et qu’il livre à domicile.

Des cartes Vitale à des noms d’emprunt

Le 4 février dernier, les enquêteurs suivent Moussa. Il se rend chez un médecin d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) puis dans une pharmacie de Garges-les-Gonesses (Val d’Oise). Les fonctionnaires l’arrêtent sur le trottoir et découvrent sur lui 12 boites de Skekan. Deux ordonnances et des cartes vitales portant des noms d’emprunts. Une perquisition est faite à son domicile et les policiers mettent la main sur un ordonnanciers, des cartes Vitale, des cartes de tiers payant et des ordonnances de différents médecins dont celui d’Epinay et d’un autre, installé à Versailles, déjà mis en cause dans une affaire identique.

Le lendemain, un revendeur toxicomane de 42 ans est interpellé à son domicile de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), ainsi que le médecin de 69 ans à son cabinet d’Epinay. Lors de la garde à vue, les trois hommes sont passés aux aveux. Moussa utilisait ces deux médecins pour se procurer du Skekan en continu contre un dépassement d’honoraire de 50 à 100 € par ordonnance. Il revendait la boîte, obtenue gratuitement avec le tiers payant à 40 € ou la dose à 5 €. Moussa a été écroué, son complice remis en liberté sous contrôle judiciaire et le médecin sera convoqué ultérieurement par la juge d’instruction.

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/trappes-le-dealer-escroquait-la-secu-19-02-2013-2580271.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz