FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 février 2013

Hugo, âgé de 11 ans, avait perdu connaissance le 25 janvier dernier dans les escaliers du collège-lycée Stendhal, situé dans le centre-ville de Grenoble, après qu’un camarade de classe a tenté de l’étrangler, a raconté la mère du collégien, Véronique Riggi, confirmant une information de France Bleu Isère.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Portant des traces de doigts sur le cou», selon sa mère, Hugo, qui s’était vu prescrire trois semaines d’arrêt par les médecins, avait également été «roué de coups par son agresseur».

Secouru par une lycéenne, l’adolescent avait été conduit à l’infirmerie de l’établissement «qui n’a pas prévenu les pompiers», a déploré Mme Riggi, fustigeant le «manque de considération» du proviseur qui n’aurait pas demandé de nouvelles de l’état de santé de son fils.

Le lendemain de cette tentative de strangulation, les parents d’Hugo avaient porté plainte contre le responsable du collège et contre le jeune agresseur. Depuis, Hugo a dû quitter le collège, dans lequel est toujours scolarisé son agresseur.

Ce dernier n’en était pas à sa première agression. En septembre dernier, à la sortie des cours, il avait déjà frappé Hugo, le prévenant qu’il lui «ferait la peau», a assuré Mme Riggi. La famille avait alors déposé une main courante auprès du commissariat de police et avait rencontré les responsables du collège qui, selon elle, s’étaient engagés à renforcer leur surveillance.

«Son agresseur a été convoqué dans le bureau du proviseur suite à cette strangulation, mais pas nous», s’est étonnée la mère, alors que le conseil de discipline a prononcé une peine d’exclusion avec sursis à l’encontre de l’adolescent qui a dû changer de classe.

«Si une exclusion avec sursis a été prononcée par le conseil de discipline qui est composé de parents d’élèves, de professeurs et du personnel administratif, c’est parce qu’il s’agissait d’une première agression au sein du collège», a expliqué le rectorat. «Cela n’excuse pas son geste, mais cet élève n’avait auparavant jamais fait parlé de lui», a-t-il justifié.

L’établissement, fermé pour cause de vacances, n’était pas joignable lundi.

http://www.ledauphine.com/societe/2013/02/25/grenoble-les-parents-d-un-collegien-agresse-par-un-camarade-portent-plainte-contre-le-proviseur

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz