FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 février 2013

Hugo, âgé de 11 ans, avait perdu connaissance le 25 janvier dernier dans les escaliers du collège-lycée Stendhal, situé dans le centre-ville de Grenoble, après qu’un camarade de classe a tenté de l’étrangler, a raconté la mère du collégien, Véronique Riggi, confirmant une information de France Bleu Isère.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Portant des traces de doigts sur le cou», selon sa mère, Hugo, qui s’était vu prescrire trois semaines d’arrêt par les médecins, avait également été «roué de coups par son agresseur».

Secouru par une lycéenne, l’adolescent avait été conduit à l’infirmerie de l’établissement «qui n’a pas prévenu les pompiers», a déploré Mme Riggi, fustigeant le «manque de considération» du proviseur qui n’aurait pas demandé de nouvelles de l’état de santé de son fils.

Le lendemain de cette tentative de strangulation, les parents d’Hugo avaient porté plainte contre le responsable du collège et contre le jeune agresseur. Depuis, Hugo a dû quitter le collège, dans lequel est toujours scolarisé son agresseur.

Ce dernier n’en était pas à sa première agression. En septembre dernier, à la sortie des cours, il avait déjà frappé Hugo, le prévenant qu’il lui «ferait la peau», a assuré Mme Riggi. La famille avait alors déposé une main courante auprès du commissariat de police et avait rencontré les responsables du collège qui, selon elle, s’étaient engagés à renforcer leur surveillance.

«Son agresseur a été convoqué dans le bureau du proviseur suite à cette strangulation, mais pas nous», s’est étonnée la mère, alors que le conseil de discipline a prononcé une peine d’exclusion avec sursis à l’encontre de l’adolescent qui a dû changer de classe.

«Si une exclusion avec sursis a été prononcée par le conseil de discipline qui est composé de parents d’élèves, de professeurs et du personnel administratif, c’est parce qu’il s’agissait d’une première agression au sein du collège», a expliqué le rectorat. «Cela n’excuse pas son geste, mais cet élève n’avait auparavant jamais fait parlé de lui», a-t-il justifié.

L’établissement, fermé pour cause de vacances, n’était pas joignable lundi.

http://www.ledauphine.com/societe/2013/02/25/grenoble-les-parents-d-un-collegien-agresse-par-un-camarade-portent-plainte-contre-le-proviseur

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz