FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 27 février 2013

Les faits ont eu lieu ce mercredi matin. Trois personnes ont été tuées, dont l’auteur des coups de feu. Ce dernier, 42 ans, était employé depuis plus de dix ans dans l’usine où le drame s’est noué.

Un employé d’une usine de bois en Suisse a ouvert mercredi le feu sur ses collègues à la cantine de l’entreprise, tuant deux d’entre eux et blessant sept autres, avant de mourir dans des circonstances qui ne sont pas claires et sans que l’on connaisse encore les raisons de son geste.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce Suisse de 42 ans, employé depuis plus de dix ans dans l’usine, a mis en joue ses victimes avec un pistolet au moment d’une pause pour le petit-déjeuner, a indiqué le chef de la police criminelle de Lucerne, Daniel Bussmann. Des victimes ont aussi été retrouvées dans le couloir qui menait à la cantine et à un autre endroit.

« Nous ne savons pas quelles étaient ses motivations », a ajouté le policier. Il n’a pas précisé comment cet homme est mort, la police renvoyant aux résultats de l’autopsie en ajoutant que les témoignages diffèrent sur la façon dont s’est déroulée la fusillade. M. Bussman a refusé de se livrer à des « spéculations ».

Le drame a eu lieu dans une usine de bois du groupe autrichien Kronospan à Menznau, une petite commune dans le centre de la Suisse, non loin de Lucerne.

Cet employé était « très calme » et ne « se faisait pas remarquer », a dit Mauro Capozzo, le directeur de l’entreprise Kronoswiss. « Nous sommes très surpris, nous n’arrivons pas à comprendre », a-t-il ajouté.

Urs Fluder, membre de la direction, s’est déclaré « sous le choc, totalement abasourdi ».

Selon le journal Blick, l’auteur de la fusillade était père de famille et occupait un emploi de conducteur de machines. Un de ses collègues a affirmé qu’il souffrait depuis un certain temps de problèmes psychiques. « Il a changé l’année dernière. Il parlait souvent tout seul, ou parlait avec des gens qui n’étaient pas là. Souvent il changeait complètement de sujet au milieu d’une conversation, on pouvait à peine encore parler avec lui », a-t-il assuré.

Cependant, cet ancien kickboxeur ne s’est jamais montré agressif, a-t-il ajouté, « il était bizarre, mais on n’aurait jamais pensé qu’il allait en arriver là ».

Trois hélicoptères sanitaires de la REGA (assistance médicale aérienne) ont évacué quatre blessés graves dans deux hôpitaux.

Une messe est prévue jeudi et une cellule de soutien psychologique a été mise en place

Le débat sur les conditions de détention des armes en Suisse revient régulièrement. Le 2 janvier dernier un marginal de 33 ans avait tué trois femmes et blessé deux hommes dans le hameau de Daillon, dans le Valais, tirant plusieurs dizaines de de coups avec deux armes dans les rues du hameau, avant d’être blessé par la police.

http://www.ledauphine.com/actualite/2013/02/27/plusieurs-morts-dans-une-fusillade-dans-une-usine

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz