Publié par Michel Garroté le 27 février 2013

Mali-2

Michel Garroté, réd en chef –- On peut soutenir moralement les soldats français au Mali sans pour autant approuver la stratégie, ou plutôt, l’absence de stratégie de Hollande, Ayrault et Le Drian. L’Opération militaire française Serval au Mali a officiellement débuté le 11 janvier dernier. Moins de cinquante jours plus tard, l’intervention a déjà coûté plus de 100 millions d’euros. Soit plus de deux millions d’euros par jour.

Ce coût va rapidement croître. Les militaires français ont atteint leur premier objectif : empêcher que les forces djihadistes ne démolissent complètement l’État fragmenté du Mali. Les autres objectifs annoncés par Hollande – détruire les groupuscules islamistes, restaurer l’intégrité de l’État malien et stabiliser la région sahélienne – n’ont pas été atteints. Pour ce qui est de stabiliser la région sahélienne, l’on peut même se demander si Hollande, Ayrault et Le Drian y ont songé.

Ce type de guerre doit être planifié longtemps à l’avance et doit s’inscrire dans une stratégie globale à long terme. L’Opération Serval risque ainsi de durer des mois voire plus. Il n’est pas certain que les contribuables français s’en réjouissent.

Avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz