Derniers articles

Les Européens n’ont pas le droit de dire qu’ils...

Ahnenerbe – La secte nazie qui anéantissait Juifs et...

21 février 2013 Commentaires (28) Gaïa Antisémitisme, Belgique, Islam, Judaïsme, Racisme

Belgique : montée de l’antisémitisme chez les jeunes immigrés (Edouard Delruelle, Centre pour l’Egalité des Chances)

Le directeur du Centre pour l’égalité des chances s’inquiète de la montée de l’antisémitisme chez les jeunes musulmans

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Edouard Delruelle

BELGIQUE L’antisémitisme a le vent en poupe en France. La Belgique suit-elle le même tracé ? Édouard Delruelle, président du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, en est persuadé. Ainsi, l’association a recensé 88 plaintes suite à des actes antisémites en 2012, soit davantage qu’en 2011 (62) et 2010 (57). Ces signalements concernent notamment 28 déclarations sur Internet, 15 agressions verbales, 13 faits de négationnisme et 11 actes de vandalisme.

Comment expliquer cette évolution ?

“L’inquiétude de la communauté juive est légitime. Le nombre de signalements croît et l’antisémitisme perdure en Belgique. 88 signalements, cela peut paraître dérisoire, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg car un nombre significatif de victimes ne porte pas plainte. Et la communauté juive ne représente que 0,3 % de la population belge. En France, en 2012, il y a eu 614 actes antisémites contre 389 en 2011, soit une hausse de 58 %. L’augmentation dans notre pays est comparable étant donné que la communauté juive outre-Quiévrain est dix fois plus développée.”

Quelle particularité revêt l’antisémitisme par rapport au racisme antimusulman ?

“Tout d’abord, trois choses sont interdites en termes de racisme, quel qu’il soit : la discrimination – à l’embauche, par exemple –, les délits et les crimes de haine – faits de vandalisme, meurtres, harcèlement – et l’incitation à la haine. Le racisme antimusulman se traduit le plus souvent par des discriminations. L’antisémitisme, lui, est souvent plus direct et touche la communauté dans sa chair : la violence et l’incitation à la haine sont le plus souvent employées.”

Quelles sont les inquiétudes du Centre quant à l’évolution de l’antisémitisme en Belgique ?

“On a remarqué que Mohamed Merah était devenu une idole plutôt qu’un contre-exemple chez les jeunes musulmans. Regardez aussi l’engouement pour Dieudonné, pourtant déjà condamné. Je ne veux pas faire ici d’amalgame; toute la communauté arabo-musulmane ne fait pas preuve d’antisémitisme. Nombre de leurs membres nous signalent d’ailleurs eux-mêmes des actes antisémites qu’ils rejettent. Mais je ne veux pas pratiquer ici la langue de bois pour autant : l’antisémitisme chez les jeunes immigrés nous inquiète, on ne peut le nier. Tout comme certains sentiments négatifs envers les juifs provenant de ressortissants de l’Est et de catholiques intégristes.”

Au vu de l’infographie, Internet semble être un terrain de jeu pour les antisémites…

“Tout discours de haine se propage rapidement sur Internet, que ce soit sur les forums ou sur les sites des médias. Mais les modérateurs sont de mieux en mieux formés et on remarque des progrès. Mais les antisémites se déplacent vers les réseaux sociaux, sur Facebook et sur Twitter… Cependant, il faut savoir que même avec un petit commentaire, on n’est pas à l’abri d’un procès !”

Interview > Florence Scherpereel

© La Dernière Heure 2013

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/425595/antisemitisme-88-plaintes-en-2012.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info