FLASH
Hamon en tête autour de 35%, Valls environ 30 %, Montebourg 25 %, Peillon 5%  |  Trump et Netanyahu discutent en ce moment du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem  |  Netanyahu a en fait autorisé la construction de 566 logements pour les juifs, et 105 pour les arabes à l’est de Jérusalem  |  Netanyahu lève toutes les restrictions politiques et administratives aux constructions en Judée Samarie ex-Cisjordanie  |  Primaire socialiste estimation : Hamon et Montebourg  |  Un qui ne sera pas mentionné par les médias : « L’élection de Trump a sauvé le monde d’une terrible guerre » – Kusturica  |  Quand les médias cherchent des excuses à la très faible participation à la primaire socialiste, c’est que tout va bien  |  Jérusalem donne le feu vert pour la construction de 671 logements à Ramat Shlomo, en Judée juive comme son nom l’indique  |  Selon deux de nos sources, l’annonce officielle du déplacement de l’ambassade US à Jérusalem sera faite demain  |  Nouveau malaise à BFMTV quand Bercoff informe le public que les manifestants anti-Trump sont payés par Soros  |  David Friedman, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Israël, habitera à Jérusalem  |  Primaire socialiste : des étrangers et des mineurs de 16 ans autorisés à voter pour masquer leur désert électoral  |  Boum : 400 000 votant à mi-journée de la primaire socialiste (744 000 en 2011), le bateau coule coule coule  |  Boum: 400 000 votants à midi pour la primaire de la gauche contre 1 138 000 à la primaire de la droite  |  Albanie : une école coranique financée par la Turquie rend hommage à l’Etat islamique qui représente le pur islam  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 mars 2013

Ils les avaient presque oubliés. Mais la remise en liberté, après une erreur de procédure, de 10 personnes soupçonnées de dealer de la drogue dans le quartier des Boullereaux à Champigny jusqu’à l’automne 2011, a fait remonter de bien mauvais souvenirs aux habitants.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Relâchés jeudi sur une erreur de calendrier entre ordonnances de renvoi et de maintien en détention, les dealeurs devaient être jugés du 8 au 12 avril. «Allez savoir s’ils vont être là, avance une retraitée du quartier. Ils ne vont sans doute pas se bousculer pour venir à leur procès. C’est d’autant plus dommage que depuis deux ans, nous, on respire mieux dans le quartier. Même s’il y a encore quelques petits trafics, cela n’a plus rien de comparable avec avant».

Les dealeurs fouillaient visiteurs, livreurs, médecins…

Un constat d’apaisement également réalisé par la municipalité : «Un gros travail a été fait et continue sur ce secteur. Nous espérons simplement que ce travail continuera à porter ses fruits».

Au plus fort des trafics, les visiteurs, médecins, livreurs, et autres distributeurs de prospectus, inconnus des dealeurs, étaient fouillés avant de monter dans les étages, histoire de vérifier qu’il ne s’agissait pas de policiers déguisés. Une situation telle que les autorités avaient fait du quartier des Boullereaux, baptisé «Shitland», l’une des priorités d’action.

Deux ans d’enquête pour démanteler le réseau

A longueur de semaines, tous les services de police départementaux ou du commissariat local, y organisaient des opérations. Et ponctuellement, de grosses «descentes» semaient la panique parmi clients et trafiquants.

Au total, 23 personnes, soupçonnées d’avoir participé à ce réseau, à des degrés divers, sont impliquées dans ce dossier. Membres de cette famille très connue de Champigny ou gravitant autour d’elle, le réseau pouvaient engranger jusqu’à 30 000 € par jour. Deux ans d’enquête avait été nécessaire pour identifier tous les protagonistes et mettre les principaux sous les verrous.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/dealeurs-relaches-mairie-et-habitants-de-champigny-depites-01-03-2013-2608951.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz