FLASH
[26/03/2017] Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 mars 2013

Ils les avaient presque oubliés. Mais la remise en liberté, après une erreur de procédure, de 10 personnes soupçonnées de dealer de la drogue dans le quartier des Boullereaux à Champigny jusqu’à l’automne 2011, a fait remonter de bien mauvais souvenirs aux habitants.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Relâchés jeudi sur une erreur de calendrier entre ordonnances de renvoi et de maintien en détention, les dealeurs devaient être jugés du 8 au 12 avril. «Allez savoir s’ils vont être là, avance une retraitée du quartier. Ils ne vont sans doute pas se bousculer pour venir à leur procès. C’est d’autant plus dommage que depuis deux ans, nous, on respire mieux dans le quartier. Même s’il y a encore quelques petits trafics, cela n’a plus rien de comparable avec avant».

Les dealeurs fouillaient visiteurs, livreurs, médecins…

Un constat d’apaisement également réalisé par la municipalité : «Un gros travail a été fait et continue sur ce secteur. Nous espérons simplement que ce travail continuera à porter ses fruits».

Au plus fort des trafics, les visiteurs, médecins, livreurs, et autres distributeurs de prospectus, inconnus des dealeurs, étaient fouillés avant de monter dans les étages, histoire de vérifier qu’il ne s’agissait pas de policiers déguisés. Une situation telle que les autorités avaient fait du quartier des Boullereaux, baptisé «Shitland», l’une des priorités d’action.

Deux ans d’enquête pour démanteler le réseau

A longueur de semaines, tous les services de police départementaux ou du commissariat local, y organisaient des opérations. Et ponctuellement, de grosses «descentes» semaient la panique parmi clients et trafiquants.

Au total, 23 personnes, soupçonnées d’avoir participé à ce réseau, à des degrés divers, sont impliquées dans ce dossier. Membres de cette famille très connue de Champigny ou gravitant autour d’elle, le réseau pouvaient engranger jusqu’à 30 000 € par jour. Deux ans d’enquête avait été nécessaire pour identifier tous les protagonistes et mettre les principaux sous les verrous.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/dealeurs-relaches-mairie-et-habitants-de-champigny-depites-01-03-2013-2608951.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz