FLASH
Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  |  France Isère : attaque au couteau dans 1 hôtel et 1 Mc Donald’s: 4 blessés dont 1 grave. Suspect arrêté  |  Israël attentat terroriste : comme à Berlin et Nice, un Palestinien a lancé sa voiture sur les piétons – 1 mort  |  Trump: « intéressant, ces stars qui disent qu’elles refusent de chanter le jour de l’inauguration : nous ne leur avons même pas proposé ! »  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes, je n’aurais pas besoin d’utiliser Twitter pour dénoncer leurs mensonges »  |  Zemmour et le « respect pour les djihadistes » : apologie du terrorisme classé sans suite  |  Il y a quelques instants, un islamiste armé d’un couteau a tenté de poignarder un soldat de Tsahal à Tulkarem. Assaillant abattu  |  Selon l’ONU, il y a 1 millions de « réfugiés » à Gaza et en territoires disputés. Ce sont des infiltrés jordaniens ?  |  INSEE : la France compte 66.9 millions d’habitants au 01/01/2017 – pourquoi ne pas dire combien il y a d’Arabes ?  |  Policiers brûlés le 8 octobre : 11 racailles interpellées tôt ce matin, âgées de 17 à 20 ans  |  France : le nombre des naissances a encore baissé – même les patriotes ne font pas d’enfants, ils espèrent sauver la France comment ?  |  Allemagne : la Cour suprême refuse d’interdire le #NPD, considéré d’extrême-droite  |  Trump veut déplacer la salle de presse de la Maison-Blanche pour accueillir les blogueurs politiques et pas seulement l’élite malhonnête  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 mars 2013

url

5.760 actes de violence et agressions dans les hôpitaux en 2011

La violence des rues est entrée à l’hôpital : 5.760 actes de violence et agressions dans les hôpitaux en 2011, selon les derniers chiffres de Observatoire national des violences en milieu de santé, cités par l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille. Dans la moitié des cas, il s’agit de violences physiques.

Violence des patients, agressivité des proches, les médecins et infirmiers de l’hôpital Nord de Marseille qui témoignent ici pour Libération (1) sont exaspérés par l’explosion de la violence au service des urgences.

Il menace de revenir avec un kalachnikov

Dimanche 3 mars 2013, un homme mécontent a menacé de revenir «avec une kalachnikov», s’il n’obtenait pas le nombre de jours d’arrêt de travail qu’il souhaitait.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Lundi 4 mars, un homme et son frère, tous les deux blessés dans un accident de voiture, et ne supportant pas d’attendre, ont cassé une porte à coups de poing et blessé deux vigiles, a déclaré le Dr Philippe Jean, chef du service des urgences.

Il voulait une semaine d’arrêt de travail en plus, alors il a essayé de me frapper

Maéva Delaveau, médecin urgentiste à Marseille, témoigne de ce climat «complètement délirants» : « il y a quelques semaines, un patient n’était pas satisfait de son certificat médical, alors il m’a craché dessus. Il voulait une semaine de plus et a essayé de me frapper».

« Une autre fois, il y avait un patient qui voulait que je le soigne mais pas que je l’examine. Donc quand j’ai commencé à vouloir regarder son pansement, il m’a frappée !».

Virginie Louviaux, infirmière aux urgences est encore plus explicite : « Il faudrait une sécurité plus soutenue, par exemple des renforts de police de temps en temps, parce que face à nous on a des gens armés ».

De nombreuses infirmières qui font les gardes de nuit affirment «avoir la boule au ventre au moment de prendre leur service», dit l’une d’elles.

Pour le Dr Jean, «la violence urbaine est désormais importée à l’hôpital. Il n’y a plus de respect de l’institution.»

Et cette violence urbaine est presque totalement le fait de la minorité visible, quelle chance non ?!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.liberation.fr/violences-aux-urgences-exasperation-a-l-hopital-nord-de-marseille

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz