FLASH
#Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 mars 2013

Enfer-1

Michel Garroté, réd en chef –- A propos du conclave des cardinaux-électeurs, et, par conséquent, à propos du futur pape, les médias, notamment les médias francophones, violent de façon particulièrement abjecte la plus élémentaire déontologie professionnelle. Je trouve cela d’autant plus répugnant que ces mêmes médias font preuve d’indulgence, de complaisance et même de complicité envers les dignitaires musulmans les plus intégristes.

Cependant, je dois admettre que certains cardinaux sont complices des médias susmentionnés, leur livrant des pseudo-informations qui visent à mettre en avant les papabili politiquement correct et à discréditer – et même calomnier – les papabili politiquement incorrect. Ce sont d’ailleurs ces mêmes cardinaux gauchisants – et friands de journalistes – qui ont développé au sein de l’Eglise universelle une pastorale islamophile et israélophobe en totale contradiction avec le magistère catholique.

Ces manœuvres sournoises de certains cardinaux gauchisants de la curie romaine sont analysées par l’excellent vaticaniste Sandro Magister dans L’Espresso (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page) : D’un côté, il y avait les féodaux de la curie, défendant avec acharnement leurs centres de pouvoir respectifs. De l’autre, il y avait l’œcoumène d’une Église qui ne supporte plus que l’annonce de l’Évangile dans le monde et le lumineux magistère du pape Benoît soient obscurcis par les tristes descriptions de la Babylone romaine. Le cardinal Timothy Michael Dolan, archevêque de New-York est le candidat-type qui représente le tournant purificateur. Il n’est pas le seul mais il est certainement le plus représentatif et le plus audacieux. Toutefois, du côté opposé, les magnats de la curie font barrage et contre-attaquent.

Sandro Magister : Ils ne poussent pas en avant l’un des leurs, car ils savent que, s’ils agissaient ainsi, la partie serait perdue dès le départ. Ils essaient de percevoir l’atmosphère du collège cardinalice et parient eux aussi sur un endroit éloigné de Rome, au-delà de l’Atlantique, non pas dans la partie nord mais dans la partie sud de l’Amérique. Ils regardent en direction de São Paulo, au Brésil, où se trouve un cardinal né d’émigrés allemands, Odilo Pedro Scherer. Bien connu à la curie, celui-ci a passé plusieurs années à Rome, où il a été le collaborateur du cardinal Giovanni Battista Re lorsque celui-ci était préfet de la congrégation pour les évêques, et aujourd’hui il fait partie du conseil cardinalice de contrôle de l’IOR, la banque du Vatican, fonction dans laquelle il a été confirmé il y a quelques jours et pour laquelle il a le cardinal Bertone comme président.

Sandro Magister : Le cardinal Scherer est le candidat idéal pour cette manœuvre tout à fait romaine et curiale. Pour une curie ayant de telles idées, l’hypothèse de l’élection du cardinal Dolan suffit à elle seule à faire naître la terreur. Mais si le cardinal Dolan était élu pape, il imprimerait également une secousse à cette Église faite d’évêques, de prêtres, de fidèles qui n’ont jamais accepté le magistère de Benoît XVI, son retour énergique aux articles du Credo, aux fondamentaux de la foi chrétienne, au sens du mystère dans la liturgie. Doté d’un grand talent pour la communication, le cardinal Dolan est un ratzingerien à 100% en matière de doctrine, mais aussi en ce qui concerne la vision de l’homme et du monde et le rôle public que l’Église est appelée à exercer dans la société, conclut Sandro Magister (fin des extraits adaptés de l’analyse de Sandro Magister ; cf. lien vers source en bas de page).

Vatican-4

Le cardinal Dolan, archevêque de New-York est également Président de la Conférence des Evêques des Etats-Unis. Le cardinal Dolan, toujours plein d’humour, s’est fait remarquer aux Etats-Unis, où il mène la fronde contre la réforme liberticide d’Obama, sur la santé, Obama qui va jusqu’à menacer de fermer les hôpitaux catholiques. Le cardinal Dolan a créé un Comité pour la liberté religieuse, destiné à contrer les agressions incessantes de l’administration Obama contre la liberté de conscience et la liberté religieuse. Le cardinal Dolan est notamment l’un des inspirateurs de la Manhattan Declaration, une initiative demandant aux catholiques de ne pas transiger sur les principes non-négociables.

Lors des dernières élections, le cardinal Dolan était invité à la convention républicaine : il y a lu une prière. Invité en retour à la convention démocrate, il y a rappelé les principes non négociables.

Face au lobby LGBT, il n’a pas peur de dire la vérité : « Nous nous inquiétons vraiment à propos de la liberté de religion. Des éditoriaux réclament déjà le démantèlement des garanties de la liberté religieuse : leurs croisés réclament déjà que les gens de foi puissent être contraints à accepter cette redéfinition. Si l’expérience vécue dans les quelques autres Etats et pays où elle est déjà entrée dans la loi donne une quelconque indication, les Eglises, et les croyants, seront bientôt harcelés, menacés, et traînés devant les tribunaux en raison de leur conviction que le mariage existe entre un homme et une femme, pour toujours, pour amener des enfants au monde ».

Le cardinal Dolan ajoute : « Le problème n’est pas celui de l’homophobie mais de la théophobie : l’exécration de certains à l’égard de Dieu, de la foi, de la religion et de l’Eglise. Nous reconnaissons, comme l’enseignait saint Augustin, que si une chose est mauvaise, même si tout le monde la fait, elle est toujours mauvaise, et si une chose est bonne, même si personne ne la fait plus, elle est toujours bonne. Comme saint Thomas More, nous sommes prêts à nous mouiller et même à perdre notre tête parce que nous aurons suivi une conscience bien formée par la Révélation de Dieu et par l’enseignement de son Eglise, même si cela est politiquement incorrect et se heurte aux demandes du Roi de redéfinir le mariage ».

Sur ce sujet, le cardinal Dolan a écrit une lettre à Obama et l’a accusé de violer la liberté religieuse. Le cardinal Dolan prêche l’insoumission sans compromis face au HHS Mandate.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350453?fr=y

Mes articles précédents :

Conclave – The Voice des Papabili

Je préférerais un black pour succéder à Benoît XVI

Les journaleux en con clave élisent le pape

Les cardinaux français sont-ils papes ?

Ils veulent un Pape homosexuel

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz