FLASH
[27/05/2017] Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 mars 2013

MLP

Michel Garroté, réd en chef –- Marine Le Pen, présidente du Front national, estime ce lundi que la société française recule face aux demandes du fondamentalisme islamique, citant un refus, par des ONG, de dons alimentaires contenant du porc (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page). Sur i>Télé, l’eurodéputée juge que le « risque terroriste n’est pas sous contrôle tant que tous ces intégristes ne sont pas en prison ou expulsés ». Loin d’incarner la fermeté, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls fait « comme Sarkozy : quand les lumières se braquent, on en expulse un ou deux. Mais je ne suis pas sûre qu’il y ait une vision et un plan global pour maîtriser le fondamentalisme islamique », ajoute-t-elle.

La société française recule, les dirigeants français reculent face aux réclamations de ce fondamentalisme. « Lorsque l’on voit que notre compagnie Air France n’a plus de porc dans ses plateaux repas, que les cantines scolaires de plus en plus ne présentent pas de porc dans les repas, que les cantines de l’administration font de même, que des associations humanitaires comme Restaurants du cœur et Secours catholique refusent les dons de produits qui contiennent du porc, est-ce que là, on ne se soumet pas aux revendications des plus extrémistes ? », demande Marine Le Pen.

« Ça veut dire que les Français non croyants, les musulmans qui ne sont pas intégristes ou les catholiques – car notre pays a des racines catholiques, il faut quand même le rappeler -, ces millions de gens-là doivent se soumettre au diktat de quelques-uns qui ne supportent pas qu’on puisse avoir du jambon dans une cantine ? », s’insurge Marine Le Pen. « On vit où, là ? On n’est pas en Arabie saoudite, on n’est pas au Qatar », proteste-t-elle. « L’intégrisme islamique, il ne pousse pas dans les champs en Bretagne », répond-elle à une question sur les liens qu’elle a établis entre terrorisme et immigration (fin des extraits adaptés ; cf. ci-dessous lien vers source).

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-oppose-le-jambon-dans-les-cantines-contre-le-fondamentalisme-islamique-11-03-2013-1638514_20.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz