FLASH
[27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  |  Paris : Un musulman fiché S au comportement suspect interpellé sur les Champs-Élysées. Attentat évité ?  |  Ca un Blocus ? 8 ambulances de Judée Samarie sont entrées en Israël avec leurs malades mercredi 26 avril  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 mars 2013

Une vieille dame a écopé hier de 800€ d’amende avec sursis. Il y a un peu plus d’un an, elle avait traité le maire de Sannois de «salaud».

Avec ses airs de mamie gâteau, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Cependant, hier, dans la salle des pas perdus du palais de justice de Pontoise, la petite dame aux cheveux gris avait du mal à retenir ses larmes. Françoise, 68 ans, a été condamnée à 800 € d’amende avec sursis et 1 € symbolique de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel.
Son tort? Avoir insulté le maire UMP de Sannois, Yanick Paternotte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire se passe le dimanche 4 décembre 2011. Ce jour-là, Françoise est installée dans la galerie marchande du magasin Monoprix de Sannois. Elle y vend des tricots confectionnés par ses soins pour arrondir ses maigres fins de mois, comme elle le fait à Argenteuil devant le magasin Babou. Elle met de la musique et tricote ses pulls et ses écharpes en attendant les clients. Toutefois, ce jour-là, elle voit débouler un homme qui lui ordonne de quitter les lieux.

C’est Yanick Paternotte, le maire de la ville. Il expliquera plus tard avoir simplement voulu faire respecter l’arrêté municipal anti-mendicité. « Je ne le connaissais pas, il ne s’est même pas présenté, assure à la barre la prévenue d’une voix frêle. Il m’a dit Dégage! et m’a tutoyée. Mais je ne suis pas un chien. C’est pour cela que je l’ai insulté. Je n’aurais pas parlé de cette façon si j’avais su qui il était. »

Ce jour-là, Françoise ne se laisse pas faire. « Je t’emmerde, salaud », lancera-t-elle à l’élu, piquée au vif. Des mots qui lui vaudront d’être auditionnée au commissariat d’Argenteuil à la suite d’une plainte du maire, puis placée en garde à vue et déférée devant le procureur deux mois plus tard. « Je suis satisfait, il y en a marre de se laisser insulter impunément, a réagi Yanick Paternotte, absent à l’audience et qui en ignorait la date. On lui avait déjà proposé de régulariser sa situation en intégrant un stand d’une association caritative. Elle avait refusé. »

« On a ici deux personnes qui font ce qu’elles peuvent, chacune dans sa situation. Le maire veut faire respecter les arrêtés municipaux, il fait son travail. Madame tente de gagner sa vie. Mais l’infraction est caractérisée. Outrager un maire, c’est grave », assène le procureur, qui avait requis trois mois d’emprisonnement avec sursis.

« Cette affaire a pris des proportions incroyables, lance Me Béatrice Bonacorsi, avocate de Françoise, qui plaidait la relaxe. Ma cliente touche 500 € de retraite par mois, elle tricote pour s’en sortir, je ne vois pas en quoi cela s’apparente à de la mendicité. Et, à cette époque-là, elle ne savait pas qui il était. Elle n’avait pas encore vu sa tête dans les journaux à cause de ses déboires judiciaires. » En effet, le maire UMP de Sannois n’en est pas à ses premières contrariétés avec une femme âgée. En décembre dernier, il a été condamné à deux ans d’inéligibilité, quinze mois de prison avec sursis et 10000 € d’amende pour abus de faiblesse envers une vieille dame de 91 ans. Il a fait appel du jugement.

http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/condamnee-pour-avoir-insulte-yanick-paternotte-15-03-2013-2642147.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz