FLASH
Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 mars 2013

Une vieille dame a écopé hier de 800€ d’amende avec sursis. Il y a un peu plus d’un an, elle avait traité le maire de Sannois de «salaud».

Avec ses airs de mamie gâteau, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Cependant, hier, dans la salle des pas perdus du palais de justice de Pontoise, la petite dame aux cheveux gris avait du mal à retenir ses larmes. Françoise, 68 ans, a été condamnée à 800 € d’amende avec sursis et 1 € symbolique de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel.
Son tort? Avoir insulté le maire UMP de Sannois, Yanick Paternotte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire se passe le dimanche 4 décembre 2011. Ce jour-là, Françoise est installée dans la galerie marchande du magasin Monoprix de Sannois. Elle y vend des tricots confectionnés par ses soins pour arrondir ses maigres fins de mois, comme elle le fait à Argenteuil devant le magasin Babou. Elle met de la musique et tricote ses pulls et ses écharpes en attendant les clients. Toutefois, ce jour-là, elle voit débouler un homme qui lui ordonne de quitter les lieux.

C’est Yanick Paternotte, le maire de la ville. Il expliquera plus tard avoir simplement voulu faire respecter l’arrêté municipal anti-mendicité. « Je ne le connaissais pas, il ne s’est même pas présenté, assure à la barre la prévenue d’une voix frêle. Il m’a dit Dégage! et m’a tutoyée. Mais je ne suis pas un chien. C’est pour cela que je l’ai insulté. Je n’aurais pas parlé de cette façon si j’avais su qui il était. »

Ce jour-là, Françoise ne se laisse pas faire. « Je t’emmerde, salaud », lancera-t-elle à l’élu, piquée au vif. Des mots qui lui vaudront d’être auditionnée au commissariat d’Argenteuil à la suite d’une plainte du maire, puis placée en garde à vue et déférée devant le procureur deux mois plus tard. « Je suis satisfait, il y en a marre de se laisser insulter impunément, a réagi Yanick Paternotte, absent à l’audience et qui en ignorait la date. On lui avait déjà proposé de régulariser sa situation en intégrant un stand d’une association caritative. Elle avait refusé. »

« On a ici deux personnes qui font ce qu’elles peuvent, chacune dans sa situation. Le maire veut faire respecter les arrêtés municipaux, il fait son travail. Madame tente de gagner sa vie. Mais l’infraction est caractérisée. Outrager un maire, c’est grave », assène le procureur, qui avait requis trois mois d’emprisonnement avec sursis.

« Cette affaire a pris des proportions incroyables, lance Me Béatrice Bonacorsi, avocate de Françoise, qui plaidait la relaxe. Ma cliente touche 500 € de retraite par mois, elle tricote pour s’en sortir, je ne vois pas en quoi cela s’apparente à de la mendicité. Et, à cette époque-là, elle ne savait pas qui il était. Elle n’avait pas encore vu sa tête dans les journaux à cause de ses déboires judiciaires. » En effet, le maire UMP de Sannois n’en est pas à ses premières contrariétés avec une femme âgée. En décembre dernier, il a été condamné à deux ans d’inéligibilité, quinze mois de prison avec sursis et 10000 € d’amende pour abus de faiblesse envers une vieille dame de 91 ans. Il a fait appel du jugement.

http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/condamnee-pour-avoir-insulte-yanick-paternotte-15-03-2013-2642147.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz