FLASH
[27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  |  Sources militaires : 15 bombardements israéliens sur Rafah pour l’instant en riposte d’une roquette tirée sur Israël cette nuit  |  Appels malveillants : le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais  |  Vannes : l’élu Front national Bertrand Iragne, braqué par deux hommes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 mars 2013

Le tribunal correctionnel d’Avignon a condamné le 15 mars un homme de 25 ans reconnu coupable de traite d’être humain. Seke Léandre Ouata, a fait venir sur le sol français une jeune Ivoirienne âgée de 14 ans et l’a réduite en esclave à son domicile à Cavaillon. L’adolescente a réussi à se rendre au commissariat et porter plainte, ce qui a permis de révéler l’affaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La jeune fille avait accepté de venir car elle croyait qu’elle pourrait suivre une formation professionnelle, son rêve étant de devenir coiffeuse. Six mois après son arrivée, son passeport est confisqué, et elle doit garder les enfants de l’homme qui l’héberge tout en exécutant les tâches ménagères.

En plus de ce traitement digne d’esclavage moderne, Charlotte est victime de violence. Elle est successivement battue à coup de ceinture par Seke Léandre Ouata et par un de ses amis.

Le 12 février dernier, la jeune fille a réussi à se rendre au commissariat pour dénoncer ses bourreaux. L’association Esclavage tolérance zéro s’est constituée partie civile à l’audience qui a eu lieu le 15 mars.

Maître Yann Prévost, avocat de l’association, se dit très satisfait de la peine prononcée à l’encontre de l’auteur des faits : « La condamnation de cet homme nous satisfait dans la mesure où elle démontre que les faits de traite ont été reconnus. Nous sommes satisfaits aussi de voir qu’on est avec une condamnation qui pour une rare fois, a prononcé une peine ferme à un auteur reconnu coupable là où trop souvent on est sur des peines assorties de sursis en totalité. Ce qui veut dire que le tribunal a retenu la gravité des faits. L’autre satisfaction, c’est que l’association Esclavage tolérance zéro a été reconnue partie civile ».

Ce qui veut dire qu’elle peut maintenant soutenir et accompagner d’autres victimes isolées pour les sortir de leur situation de traite d’être humain.

http://www.rfi.fr/france/20130316-france-homme-condamne-prison-ferme-traite-humain

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz