FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 mars 2013

Syrie-ADM

Michel Garroté, réd en chef –- De toute évidence, des armes chimiques ont été utilisées en Syrie. Explication : le dictateur syrien Bachar al-Assad ne peut pas se permettre une défaite dans la ville de Homs. Et il utilise tous les moyens pour empêcher cela. Y compris des armes chimiques.

Les allégations du régime syrien selon lesquelles ce seraient les rebelles qui auraient utilisé les premiers des armes chimiques signifient qu’Assad s’arroge le droit de les utiliser « à son tour » afin de « répliquer » à une première attaque rebelle de type chimique.

Le ministre israélien des Affaires stratégiques et du Renseignement Youval Steinitz confirme : « Il ne fait aucun doute que l’arme chimique a été utilisée. Le fait qu’elle ait été utilisée contre des civils ne manque pas de nous inquiéter. Cela souligne la nécessité de résoudre d’urgence ce problème ».

Des pays de l’OTAN sont désormais prêts à s’engager en Syrie. L’aval de l’ONU serait théoriquement nécessaire, précise le Commandant suprême des Forces de l’OTAN, l’Amiral américain James Stavridis.

Interrogé par le Président de la Commission des Forces armées du Sénat américain, l’amiral Stavridis a répondu par l’affirmative à la question de savoir si certains pays envisageaient la possibilité d’éliminer les défenses anti-aériennes syriennes. En clair, des pays membres de l’OTAN pourraient intervenir en Syrie de leur propre initiative, sans l’aval de l’ONU et de l’OTAN.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz