Publié par Gaia - Dreuz le 20 mars 2013

Kenza Drider, l’Avignonnaise qui milite pour le port du voile intégral, assistée de Me Tartanson, a été condamnée par le tribunal correctionnel d’Avignon à 3 mois de prison avec sursis pour « violence en raison de la religion ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le 19 juin 2012, Kenza, qui porte un niqab sur son hijab, se trouvait avec son mari et l’une de leurs filles dans le centre-ville d’Avignon. Elle a eu une altercation avec une passante par les remarques qu’elle proférait à son mari sur la tenue vestimentaire des femmes que le couple croisait. L’altercation est devenue bagarre quand les deux femmes se sont recroisées. La victime a été rouée de coups, s’est fait arracher la bretelle de sa robe et de son soutien-gorge.

En repoussant son agresseur, elle a arraché le niqab de Kenza. Si, à l’audience, cette version est confirmée par trois témoins, Kenza soutient que Selma lui a arraché son voile et c’est cela qui a déclenché sa colère. Elle conteste également avoir tenu les propos qu’on lui prête et affirme lors de l’audience qu’elle a fait une concession en enlevant son voile pour entrer au tribunal. Elle réaffirme qu’il n’est pas question pour elle de se soumettre à la loi de la République car le port du niqab est pour elle un « choix religieux personnel ».

http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/2266320/la-militante-au-niqab-condamnee-pour-violence.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz