Publié par Gaia - Dreuz le 24 mars 2013

Un jeune homme de 19 ans a été condamné jeudi soir à 10 mois de prison ferme pour avoir proféré des propos antisémites qui ont dégénéré en bagarre dans un bus à Lyon. Il a justifié ses actes par son état d’ébriété mais n’a pas convaincu le tribunal correctionnel. Condamnation ferme donc.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un jeune homme de 19 ans a écopé jeudi soir de 10 mois de prison ferme pour avoir proféré le 6 mars à Lyon des propos antisémites, qui ont dégénéré en bagarre dans un bus, a-t-on appris auprès de son avocat, Me Olivier Billemaz.

Le 6 mars en fin de soirée, dans le quartier Gorge de Loup, un groupe de 6 jeunes gens montent dans un bus, où se trouvent deux hommes. L’un des deux dit alors : « ils ont des bonnes têtes de kippa ». Un garçon de 15 ans de confession juive mais qui ne portait aucun signe religieux sur lui s’est alors approché de cet homme de 19 ans pour, selon son avocat Me Alain Arfi, « demander des explications ». Une altercation a éclaté et le jeune homme a frappé l’adolescent à la tête avec une bouteille de bière. Ce dernier s’est vu reconnaître une incapacité totale de travail de 10 jours.

Interpellé mercredi, le jeune majeur a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Lyon. « C’est vrai, (mon ami) a dit cette phrase à voix basse, j’étais un peu bourré et je l’ai répétée à voix haute », a déclaré le prévenu. « Ça n’a rien à voir avec la religion », s’est-il défendu. La victime « fait deux têtes de plus que moi, j’ai préféré donner le premier coup », a-t-il reconnu, disant « regretter » son geste. Son avocat, Me Billemaz, a plaidé que son client n’a pas « imaginé les conséquences de ses propos sur les personnes présentes dans le bus et ça a dégénéré ».

La procureur, Anne Lacombe, a requis 1un an de prison contre le jeune homme, qui encourait une peine de 10 ans d’emprisonnement pour « violences aggravées ». Le tribunal a condamné le jeune homme, ancien engagé volontaire dans l’armée, à dix mois de prison ferme. Il devra également verser une provision de 3.000 euros sur dommages et intérêts à la jeune victime, a précisé l’avocat du prévenu, Me Billemaz.

http://http://rhone-alpes.france3.fr/2013/03/22/10-mois-de-prison-ferme-pour-des-propos-antisemites-qui-degenerent-en-bagarre-220877.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz