FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 25 mars 2013

Golani-2

Les Golani de Tsahal

Michel Garroté, réd en chef – Dans une interview que publie ce lundi le journal Yisrael Hayom, le général israélien Yair Golan évoque la possibilité de créer une zone tampon en Syrie, en coopération avec les forces locales méfiantes envers les djihadistes, en cas de renversement du régime de Bachar al-Assad. Selon le général Yair Golan, des centaines et des centaines d’islamistes radicaux combattent en Syrie et pourraient prendre racine dans ce pays si Assad vient à tomber. L’armée israélienne travaille sur l’hypothèse que ces combattants finiront par lancer des attaques contre Israël.

L’une des mesures que nous ne pouvons évidemment pas exclure consisterait à créer une zone de sécurité de l’autre côté de la frontière, déclare le général Yair Golan, qui dirige le commandement Nord de l’armée israélienne. Les Syriens qui auraient un intérêt à coopérer avec nous contre les combattants islamistes radicaux seraient les alliés naturels d’Israël dans une telle zone de sécurité, ajoute-t-il. Si une occasion se présente -et cela n’a pas été le cas pour le moment- nous n’hésiterons pas, dit-il encore.

Le général Yair Golan cite l’exemple de la zone de sécurité qu’Israël avait maintenue pendant 15 ans dans le sud du Liban dans le but de maintenir les terroristes du Hezbollah et leurs missiles à distance de la frontière israélienne. Ces derniers mois, des roquettes tirées depuis la Syrie sont tombées sur la partie israélienne du Golan. L’armée israélienne a tiré dimanche en direction du territoire syrien, détruisant un nid de mitrailleuses qui avait ouvert le feu sur des soldats israéliens déployés sur le Golan.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Golani-1

Les Golani de Tsahal

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz