FLASH
[27/03/2017] L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 25 mars 2013

Sarkozy-Bayonne

Michel Garroté, réd en chef – Tous les présidents sous la Cinquième République ont été mêlés à des « affaires ». Sarkozy, en trente ans de politique, aurait-il été le seul à être honnête ? Les accusations à l’encontre du juge Jean-Michel Gentil – qui traite le dossier Sarkozy-Bettencourt – sont ridicules pour Marc Trévidic, juge d’instruction au pôle antiterroriste de Paris, interrogé par Le Parisien ce lundi. Selon Marc Trévidic, on veut faire pression sur les magistrats de la chambre d’instruction, au moment où ils doivent se prononcer sur la mise en examen de l’ex-président de la République.

Même indignation chez Christophe Régnard, président de l’Union syndicale des magistrats : on décrédibilise le magistrat instructeur, on monte une cabale contre lui ; tout cela, c’est de la communication, estime-t-il dans Le Figaro. Me Jérôme Karsenti, avocat de l’association anti-corruption Anticor, a une autre réponse : si Nicolas Sarkozy trouve cela insupportable, il peut toujours, en droit, demander la récusation de ce juge pour partialité, déclare-t-il dans Le Parisien de ce lundi.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz