FLASH
[27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  |  Sources militaires : 15 bombardements israéliens sur Rafah pour l’instant en riposte d’une roquette tirée sur Israël cette nuit  |  Appels malveillants : le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais  |  Vannes : l’élu Front national Bertrand Iragne, braqué par deux hommes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 mars 2013

commissaire-politique

Michel Garroté, réd en chef – Décidément, taxer le régime socialiste français de fascisme rose n’était qu’un euphémisme. Aux dernières nouvelles, le régime socialiste français est carrément stalinien rouge brun, genre Securitate ou Stasi. Ainsi, six personnes ont été placées en garde à vue après la Manif pour Tous. Elles ont été arrêtées pour des « violences commises sur des agents des forces de l’ordre ». Je suppose que c’est une blague de dictateur.

Des incidents ont émaillé la fin du rassemblement organisé par le collectif La Manif pour Tous. Les débordements ont donné lieu à une polémique entre les autorités et l’opposition qui a dénoncé un usage disproportionné de la force. La présidente du Parti Chrétien Démocrate Christine Boutin, qui a été blessée lors de la manif, a demandé de son côté la démission du préfet de police de Paris et du commissaire politique Valls.

« Il y avait une volonté de certains groupes d’en découdre », a raconté lundi le commissaire politique Valls sur la radio pro-régime RTL, mettant en cause « des militants d’extrême droite qui ont lancé des boulons sur les forces de l’ordre ». Ah bon ? Au total, 98 personnes ont été interpellées et six personnes ont été placées en garde à vue…

Face aux critiques émises par l’opposition et par les organisateurs de la manifestation, le commissaire politique Valls a rendu hommage aux forces de l’ordre dont une trentaine de membres a « été légèrement blessée ». Et les enfants blessés par des CRS ? Pas un mot…

« Pourquoi présenter des excuses alors qu’encore une fois le comportement des forces de l’ordre a été particulièrement maîtrisé et professionnel ? », ose alléguer le commissaire politique Valls. « Je regrette que les organisateurs de cette manifestation n’aient pas pris la mesure de ce qu’ils avaient eux-mêmes organisé, des slogans qu’ils avaient lancés, notamment de manifester sur les Champs-Elysées alors que les arrêtés d’interdiction leur avaient été signifiés », a ajouté le commissaire politique Valls.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz