FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 mars 2013

commissaire-politique

Michel Garroté, réd en chef – Décidément, taxer le régime socialiste français de fascisme rose n’était qu’un euphémisme. Aux dernières nouvelles, le régime socialiste français est carrément stalinien rouge brun, genre Securitate ou Stasi. Ainsi, six personnes ont été placées en garde à vue après la Manif pour Tous. Elles ont été arrêtées pour des « violences commises sur des agents des forces de l’ordre ». Je suppose que c’est une blague de dictateur.

Des incidents ont émaillé la fin du rassemblement organisé par le collectif La Manif pour Tous. Les débordements ont donné lieu à une polémique entre les autorités et l’opposition qui a dénoncé un usage disproportionné de la force. La présidente du Parti Chrétien Démocrate Christine Boutin, qui a été blessée lors de la manif, a demandé de son côté la démission du préfet de police de Paris et du commissaire politique Valls.

« Il y avait une volonté de certains groupes d’en découdre », a raconté lundi le commissaire politique Valls sur la radio pro-régime RTL, mettant en cause « des militants d’extrême droite qui ont lancé des boulons sur les forces de l’ordre ». Ah bon ? Au total, 98 personnes ont été interpellées et six personnes ont été placées en garde à vue…

Face aux critiques émises par l’opposition et par les organisateurs de la manifestation, le commissaire politique Valls a rendu hommage aux forces de l’ordre dont une trentaine de membres a « été légèrement blessée ». Et les enfants blessés par des CRS ? Pas un mot…

« Pourquoi présenter des excuses alors qu’encore une fois le comportement des forces de l’ordre a été particulièrement maîtrisé et professionnel ? », ose alléguer le commissaire politique Valls. « Je regrette que les organisateurs de cette manifestation n’aient pas pris la mesure de ce qu’ils avaient eux-mêmes organisé, des slogans qu’ils avaient lancés, notamment de manifester sur les Champs-Elysées alors que les arrêtés d’interdiction leur avaient été signifiés », a ajouté le commissaire politique Valls.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz