FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 mars 2013
Andy, violé par ses deux pères depuis l'âge de 9 ans
Andy, violé par ses deux pères depuis l’âge de 9 ans

« Si mon père adoptif était dans une relation hétérosexuelle, mes plaintes auraient été entendues plus tôt », explique Andy, car « il semble que le conseil ne voulait pas être considéré comme homophobe. Ils préféraient être regardés comme « politiquement corrects » et laisser mes pères s’en tirer comme ça pour éviter toute répercussion »

Les services sociaux ont obligé Andy Cannon à retourner vivre avec ses deux pères, bien que le personnel de Wakefield avait eu six preuves des violences physiques et sexuelles subies par Andy sur plusieurs années, et il pense que les travailleurs sociaux l’aurait protégé de ses agresseurs s’ils n’avaient pas été gay.

Dans un rapport accablant, la justice accuse les services sociaux de Wakefield de « folie et d’énorme manque de jugement » et d’avoir placé la victime dans une situation de « risque important », après avoir raté six occasions de permettre à Andy d’échapper à ses bourreaux.

Drogué à l’ecstasy avant d’être violé

Durant son calvaire Andy Cannon était drogué à l’ecstasy et au cannabis avant d’être violé par David Cannon et John Scarfe, ses deux pères, mais ses plaintes auprès des services sociaux ont été ignorées, et il a même été diagnostiqué comme ayant des troubles mentaux pour masquer la réalité.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Andy Cannon est maintenant père de deux enfants, et il vit à Barnsley, South Yorks en Grande Bretagne. Il a renoncé à son droit à l’anonymat et a décidé de s’exprimer publiquement : « Je n’ai aucun problème avec les gays, pour autant qu’ils ne font pas ce que mon père m’a fait. Cela vaut aussi pour les couples hétérosexuels. »

J’étais heureux quand papa et John ont été envoyés en prison

Andy Cannon: « Les services sociaux auraient dû être là pour empêcher que cela arrive, mais ils ont tout simplement préféré cacher l’affaire sous le tapis. Bien sûr, j’étais heureux quand j’ai finalement été écouté et que papa et John ont été envoyés en prison. Mais leur condamnation a été bien trop légère comparé à ce qui m’est arrivé. »

Andy Cannon: « J’ai fait de nombreuses overdoses dans le passé, et j’ai essayé de me tuer au moins à six reprises après ce qui s’est passé. J’ai fait une dépression il y a quatre ans, et il y a encore des jours où je pense que ma copine aurait une meilleure vie sans moi. »

J’étais le jouet sexuel de mon père et de son partenaire

Andy Cannon: « J’étais le jouet sexuel de mon père, et plusieurs fois j’ai pensé qu’il allait me tuer. Je me souviens avoir commencé à être victime d’abus sexuels à environ neuf ans. Rien n’avait été expliqué à mes sœurs où à moi. On ne savait pas qu’il était gay – son partenaire était juste un homme qui vivait avec nous ».

Quand mon père était contrarié, il me battait, puis me violait

Andy Cannon: « Quand je l’ai dit à des travailleurs sociaux, ils ne m’ont pas cru. Quand je rentrais de l’école, si mon père avait été contrarié par quelque chose, il me battait, puis, plus tard, il abusait sexuellement de moi. »

Les deux pères ont finalement été arrêtés et inculpés après que M. Cannon fut réadmis aux urgences suite à un incident domestique, durant lequel il réussi à convaincre un infirmier qu’il avait été victime de mauvais traitements. Cannon et Scarfe ont été emprisonnés à Sheffield Crown Court en mai 2006 après avoir été reconnus coupables d’activité sexuelle sur enfant, et prise de photographies indécentes d’un enfant. Ils ont été condamnés à signer le registre des délinquants sexuels et interdits de travailler avec des enfants pour la vie. Le couple vit maintenant dans la région de Leeds.

Après une bataille judiciaire de cinq ans, M. Cannon a reçu 25.000£ d’indemnisation du département social de Wakefield en raison des « procédures de soins » qui lui ont été donnés sur une période de sept ans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/9959950/My-gay-fathers-sexual-abuse-was-swept-under-the-carpet-says-victim.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz