FLASH
Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  |  France Isère : attaque au couteau dans 1 hôtel et 1 Mc Donald’s: 4 blessés dont 1 grave. Suspect arrêté  |  Israël attentat terroriste : comme à Berlin et Nice, un Palestinien a lancé sa voiture sur les piétons – 1 mort  |  Trump: « intéressant, ces stars qui disent qu’elles refusent de chanter le jour de l’inauguration : nous ne leur avons même pas proposé ! »  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes, je n’aurais pas besoin d’utiliser Twitter pour dénoncer leurs mensonges »  |  Zemmour et le « respect pour les djihadistes » : apologie du terrorisme classé sans suite  |  Il y a quelques instants, un islamiste armé d’un couteau a tenté de poignarder un soldat de Tsahal à Tulkarem. Assaillant abattu  |  Selon l’ONU, il y a 1 millions de « réfugiés » à Gaza et en territoires disputés. Ce sont des infiltrés jordaniens ?  |  INSEE : la France compte 66.9 millions d’habitants au 01/01/2017 – pourquoi ne pas dire combien il y a d’Arabes ?  |  Policiers brûlés le 8 octobre : 11 racailles interpellées tôt ce matin, âgées de 17 à 20 ans  |  France : le nombre des naissances a encore baissé – même les patriotes ne font pas d’enfants, ils espèrent sauver la France comment ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 avril 2013

Pulvar-3

Michel Garroté, réd en chefBruno Roger-Petit se fait Miss Pulvar (extraits ; lien en bas de page) : Audrey Pulvar n’a pas de mots assez sévères pour fustiger les mensonges de Jérôme Cahuzac, et à travers lui tous les manquements de la gauche au pouvoir en matière d’exigence de vérité depuis les deux septennats de François Mitterrand. « Depuis trente ans, la gauche n’a cessé de nous cocufier », assène Audrey Pulvar.

Et pour donner plus de légitimité à ces propos, elle use d’un argument d’autorité censé être irréfragable : « J’étais place de la Bastille le soir du 10 mai 1981. C’est à ce moment que j’ai compris ce que la politique pouvait changer dans la vie des gens, j’ai cru que les socialistes allaient changer la vie, c’est ce qu’ils avaient promis ».

En 1981, Audrey Pulvar avait neuf ans, elle résidait d’ordinaire en Martinique, sa terre de naissance, à 7.000 km de Paris, Paris où elle ne commencera à résider, par intervalles plus ou moins longs, qu’à partir de l’âge de quatorze ans (un portrait d’elle paru en 2008 dans « Libération » en atteste).

Il lui fallait déjà être dotée d’une conscience politique de gauche déjà particulièrement développée pour se retrouver, le soir de l’élection de Mitterrand à l’Élysée, place de la Bastille, le soir du 10 mai, afin de saisir, si vite, si jeune, les aspirations du peuple de gauche enfin victorieux. C’est un exploit politique considérable, hors du champ commun de l’humanité, d’autant qu’à neuf ans, elle devait avoir école le lendemain.

La modestie de chacun de nos parcours respectifs, à nous tous, sans exception, impose le respect devant tant de mérite républicain. L’éveil de la conscience de gauche d’Audrey Pulvar n’a pas attendu la majorité légale, c’est à ce point rare que c’en est exceptionnel, donc méritoire, conclut Bruno Roger-Petit (fin des extraits ; lien en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/810655-quand-audrey-pulvar-se-raconte-a-la-bastille-le-10-mai-1981-pour-mieux-enfoncer-cahuzac.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz