FLASH
Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 avril 2013

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

<p style= »text-align: justify; »><em><strong> <a href= »http://feedburner.google.com/fb/a/mailverify?uri=drzz/Pxvu&amp;loc=fr_FR » target= »_blank »>Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.</a></strong></em></p>

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

http://balkans.courriers.info/article22144.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz