FLASH
[23/04/2017] L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  |  [22/04/2017] Allemagne : quelques milliers de terroristes Taliban pourraient être infiltrés parmi les réfugiés  |  Ireland, Dublin – Easons sur O’Connell Street évacué en raison d’une alerte à la bombe  |  Suisse (Bâle) : Deux jeunes filles poignardées par un Nord-Africain  |  Paris Gare du Nord: attaque au couteau. Suspect neutralisé  |  Liban : l’armée tue un combattant de l’Etat islamique à la frontière syrienne  |  Afghanistan : attentat terroriste sur une base militaire : 150 morts  |  Cette nuit, l’armée israélienne a découvert et fermé une armurerie clandestine à Hébron et saisi 6 machines pour fabriquer des armes  |  [21/04/2017] Comme chaque année, Dreuz donnera les résultats de la présidentielle à 18h depuis l’étranger  |  Aéorport d’Orly : colis suspect et scooter suspect – aéroport bloqué, accès bloqués  |  Un missile est tombé dans une colline du Golan israélien, tiré depuis la Syrie. Pas de blessés ou dégâts  |  Israël : Golan, alerte déclenchée d’attaque de missile ou roquette  |  Attentat : dans la voiture du terroriste, la police a également trouvé un coran, étrange non ?  |  Attentat: une note de soutient à ISIS retrouvée dans la voiture du terroriste  |  Tout baigne : Belgique, 18.884 personnes liées au terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 avril 2013

imgres

Par Jonathan-Simon Sellem, candidat à l’élection législative pour les Députés de l’étranger dans la 8e circonscription (Italie, Turquie, Grèce, Chypre, Malte, Vatican, Saint Marin et Israël).

En tant que franco-israélien, je suis bien souvent scandalisé par le traitement fait dans les médias publics français (France télévision, Radio France) du pays dans lequel je vis. Aujourd’hui, en tant qu’homme politique qui souhaite devenir député à l’Assemblée Nationale, j’annonce vouloir lancer un grand débat national sur la privatisation de ces médias.

Dimanche 31 mars 2013, et pour la énième fois, Radio France diffusait une émission très largement biaisée et violemment anti-israélienne. On a pu y entendre le mots « Israël apartheid » ou encore « ségrégation ». L’émission, diffusée à une heure de grande écoute (entre midi et 14 heure), n’a suscité l’émoi de personne, hormis quelques journalistes basés en Israël. Et pourtant, en plus d’avoir repris bêtement la lexicologie des organisations terroristes palestiniennes, l’animateur de l’émission, Serge Paoli, a invité dans son studio uniquement des voix allant dans le même-sens. Aucune contre partie. Aucun débat. Tout était joué d’avance.

Il arrive régulièrement que les radios publiques bavent sur Israël et l’on se demande à chaque fois si l’on n’a pas touché le point de non-retour. C’est sans compter sur l’inventivité haineuse de certains journalistes contre Israël.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un peu comme quand France 2 et son fameux reportage « Un Oeil Sur la Planète », qui avait diffamé Israël par des reportages grossiers, des erreurs historiques et des non-dits accusateurs. A l’époque, j’avais mis en place un plateau TV à Jérusalem, avec des historiens et des spécialistes du Proche-Orient, qui étaient venus pour ré-informer les téléspectateurs. Mon émission avait été un énorme succès.

Je me souviens aussi que France 2 refusait de classer Gilad Shalit comme « otage » dans son décompte hebdomadaire.

Et puis, je repense aussi à la terrible affaire Al Dura, diffusée aussi sur France 2. Que dire de plus que tout ce qui a déjà été écrit sur le sujet ?

Il y a quelques jours, David Pujadas annonçait qu’un « prisonnier palestinien est mort dans les prisons israéliennes, ce qui a engendré de nouvelles violences. » Pour quelles raisons subtiles n’a t-il pas dit qu’il est mort d’un cancer après avoir fumé toute sa vie un paquet de cigarettes par jour ?

Dans tous ces cas, comme dans tant d’autres qui ne concernent pas Israël, la presse est partisane, niaise ou mal-informée. Dans tous ces cas – et c’est le moins que l’on puisse dire – les journalistes, payés par le contribuable français, ne respectent ni leur devoir de neutralité, ni les plus élémentaires règles de l’éthique journalistique. Qui soutiendrait que le téléspectateur Français réclame une information orientée en échange du montant de sa redevance ?

Et c’est sans parler des invités des télévisions.

Une récente étude (1) montre que la très grande majorité des invités des télés nationales penchent à gauche ou à l’extrême gauche. Pendant les élections présidentielles de 2012, une autre étude montrait que près de huit journalistes sur dix sont de gauche. L’influence de ces faiseurs d’opinion sur la perception du public est, on l’imagine facilement, extraordinaire.

En 2013, chaque français devra payer 131 euros de redevance pour financer ces médias. Des médias qui désinforment. Des médias qui propagent la haine. Des médias qui n’arrivent même pas à satisfaire leur public, puisqu’il est très rare que France TV termine premier en audience !

Dans ces temps de crise, je crois que ces 131 euros seraient mieux dans la poche des contribuables. Si l’on ajoute à cela le retour prochain de la publicité après 20 heures sur France 2 (voulu par les socialistes), alors l’aide apportée par les contribuables n’a pas de raison d’être.

Si je suis élu au poste de Député lors des élections du 26 mai prochain, je promets de lancer un grand débat national sur la redevance TV et sur la privatisation des chaînes et radios publiques. Je suis certain que la majorité des Français ne veut plus payer pour des médias incapables d’offrir aux téléspectateurs des informations de qualité, et le débat permettra de vérifier si mes impressions sont justes.

© Jonathan-Simon Sellem

(1) http://www.enquete-debat.fr/archives/dis-moi-qui-tu-invites-je-te-dirai-qui-tu-es

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz