FLASH
[25/05/2017] Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 avril 2013

Un médecin anesthésiste de l’hôpital d’Epinal (Vosges), déjà interrogé il y a un an dans le cadre de l’enquête antiterroriste sur le groupe salafiste dissous Forsane Alizza, se trouvait ce mercredi en garde à vue à Epinal, a-t-on appris de source judiciaire.

Mohamed Lahmar, 42 ans, a été interpellé mardi matin à son domicile par une vingtaine de gendarmes du GIGN, a indiqué son avocat, Me Philippe Missamou.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il s’est ensuite rendu avec eux à son bureau du centre hospitalier d’Epinal où les gendarmes se sont intéressés à plusieurs ordinateurs et téléphones mobiles.

Mohamed Lahmar avait déjà été interrogé par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) en avril 2012. A l’époque, il n’avait pas été mis en examen. Selon son avocat, le médecin se dit innocent. «Il avait été entendu pour les mêmes faits il y a un an, il n’avait pas été poursuivi. Il n’y a pas davantage d’éléments contre lui aujourd’hui», affirme Me Philippe Missamou.

Ses avoirs gelés quelques mois par Bercy

Il lui était notamment reproché d’avoir rencontré le chef de Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, qui devait louer la maison lyonnaise du médecin anesthésiste, projet finalement abandonné. Une mainlevée des scellés dans la villa lyonnaise avait été rapidement obtenue, mais Bercy, qui considérait l’anesthésiste comme un «soutien actif» de Forsane Alizza, avait gelé l’ensemble de ses avoirs. Mohamed Lahmar avait finalement recouvré l’usage de ses comptes bancaires en octobre.

Forsane Alizza (Cavaliers de la fierté) est un groupuscule dissous par décret en février 2012, avant un coup de filet très médiatisé par le précédent gouvernement, au cours duquel 19 personnes ont été arrêtées le 30 mars 2012, dont son chef de file Mohamed Achamlane. Treize ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention d’armes, et neuf écrouées.

Il consultait le forum des islamistes

Ces interpellations intervenaient après les tueries commises par Mohamed Merah à Toulouse à la mi-mars 2012.

C’est par les médias que Mohamed Lahmar avait appris l’opération contre ce mouvement dont il consultait parfois le forum animé par Mohamed Achamlane. «Je considérais ce site comme un média alternatif, où les échanges portaient sur l’actualité, le halal, le voile, ou encore les thématiques en lien avec l’islamophobie», avait-il expliqué en août.

«J’ai rencontré deux fois M. Achamlane et je ne considère pas que je le connaissais», avait expliqué Mohamed Lahmar. «J’ai tout expliqué au policier (NDLR : en avril 2012), qui m’a dit qu’il n’y avait pas de problème.»

http://http://www.leparisien.fr/faits-divers/groupe-salafiste-forsane-alizza-un-medecin-anesthesiste-d-epinal-en-garde-a-vue-10-04-2013-2714637.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz