FLASH
Suite à la conférence de la paix, l’autorité palestinienne déclare que « tout Jérusalem est territoire palestinien occupé »  |  Tôt ce matin, Tsahal a démantelé une cellule terroriste islamiste dormante près d’Hebron  |  Conférence de Paris sur le Moyen-Orient : la Grande Bretagne et l’Australie rejettent la résolution  |  Tunisie : chut ! L’islam religion de tolérance, jette en prison deux homosexuels  |  Ce matin, des jihadistes ont tiré des coups de feu depuis Gaza – Israël a répondu en détruisant une cible du Hamas  |  Le Mexique menace Trump: si vous nous imposez une taxe d’import, nous ferons pareil pour la neutraliser  |  Belgique : grosse opération anti-terroriste en ce moment parmi la population musulmane de #Molenbeek  |  L’Allemagne prévoit de renvoyer des réfugiés dans leur pays à partir de mars 2017  |  Nigeria : Triple explosion au park Madagali Motor, nombreuses victimes  |  Sondage Jerusalem post : 79% des israéliens pensent que Trump sera pro israélien  |  Sondage Jerusalem post : 65% des israéliens pensent qu’Obama est pro palestinien  |  Libye : des groupes armés ont pris le contrôle des ministères de la Défense, de la Justice et de l’Economie  |  #RexTillerson (futur Secrétaire d’Etat) : « les Palestiniens doivent renoncer à la violence *avant* tout débat sur les implantations »  |  L’inde menace de blacklister Amazon qui vend des paillassons imprimés de son drapeau  |  New York : un musulman condamné à 13 ans de prison pour avoir tenté de s’engager avec al-Qaïda  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bat Ye’or le 16 avril 2013

moyen orient copy

Une seule occupation sur la planète !

Ce mot que se renvoient inlassablement télévisions, radios, journaux— même les plus humbles feuilles de choux—ce mot qui, de par sa répétition unanime expose et accuse l’asservissement des médias, est le plus révélateur d’Eurabia et de la déroute de la culture. Car de quelle occupation parle-t-on ? Devinez … c’est facile puisqu’il n’y a qu’une seule occupation sur la planète. Celle d’Israël… non pas celle de la Turquie, de l’Angleterre, de la France… non… c’est le minuscule Israël qui occupe… quoi ? Il occupe Israël. Et figurez-vous que c’est précisément CETTE occupation qui provoque tous les conflits de la planète.

La science de l’histoire ne vaut pas plus qu’un narratif politiquement correct

Non seulement il occupe l’espace géographique de la Judée et de l’antique royaume d’Israël, mais de surcroît il confisque le narratif palestinien. Pour ceux qui n’ont pas encore été multiculturalisés, narratif signifie histoire. A l’ère de la multiculturalité, le narratif, contrairement à l’histoire, ne s’appuie sur aucun document, aucune preuve, aucune date, mais il est aussi crédible que l’histoire laborieusement écrite, conservée dans des archives et confirmée par de multiples sources épigraphiques, artistiques et archéologiques. Toute cette science européenne à laquelle se sont consacrés tant de génies et de chercheurs, balisés par des travaux méticuleux, ne vaut pas plus qu’un narratif inventé par l’opportunité du politiquement correct.

Les termes Israël, Judée ou Hébreux des textes anciens, signifient désormais Palestine

Ne cherchez pas à discuter, à prouver, car tous vos efforts seront inutiles. Sur l’autorité infaillible, suprême, incontestable, irréfutable et planétaire de l’Union européenne, de la Fondation Anna Lindh, de l’Alliance des Civilisations, des Sages Universels nobelisés, le narratif palestinien se surimpose sur celui d’Israël et l’efface. Ces augustes personnages, incarnation de la parole impératoire de l’Organisation de la Coopération Islamique décrètent que les termes Israël, Judée ou Hébreux des textes anciens, signifient désormais Palestine. Aussi le mot « occupation », justifié pleinement par le narratif palestinien, efface avec la gomme européenne l’histoire d’Israël, véritable Shoah culturelle où s’ensevelit du même coup les origines du christianisme.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le génocide c’est la Nakba, pas la Shoah turpitude mensongère juive

La palestinisation de l’archéologie et de l’histoire complète celle de la géographie. Les camps d’extermination sont ceux des Palestiniens, non ceux visités et approuvés par le mufti de Jérusalem, représentant des Frères musulmans dans la Palestine sous mandat britannique. Les nazis sont les Israéliens, et non des Allemands aidés et secondés par des auxiliaires européens et des collaborateurs musulmans. Ceux-ci, placés sous la guidance morale du Mufti sont des Arabes, Slaves, Asiatiques, Turkmènes provenant des provinces soviétiques musulmanes, enrôlés dans les troupes SS et dans le personnel des camps. Le génocide c’est la Nakba, ce n’est pas la Shoah turpitude mensongère juive. Une de plus…

Le narratif palestinien explique et justifie le mot « occupation » fort en vogue. Car les écoliers venus de la galaxie islamique n’ont que faire de ces histoires européennes inexistantes dans le Coran et contestées par leurs parents qui ne parlent ni ne lisent les langues des pays d’accueil, et se méfient de l’enseignement mensonger de leurs écoles. Car eux aussi ont leur narratif et qui vaut bien, et même mieux, que celui des infidèles.

Et voulez-vous que je vous le révèle… sous le manteau bien sûr : aujourd’hui ce sont les Européens qui occupent l’Europe. Mais rassurez-vous, ce ne sera pas pour bien longtemps encore.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bat Ye’Or pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz