FLASH
[24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  |  Élysée, résultats définitifs : Macron 24,01%, Le Pen 21,30%, Fillon 20,01%, Mélenchon 19,58%, Hamon 6,36%  |  Inde : des rebelles maoïstes tuent 12 policiers  |  Macron est allé à la Rotonde. Le Fouquet’s est fermé pour travaux  |  29 personnes en garde à vue, 6 policiers et 3 manifestants blessés dans les manifestations hier à Paris  |  Israël attentat : une colon arabe palestinienne a poignardé une soldate dans le dos – la pourriture a été neutralisée  |  [23/04/2017] Paris Incidents en cours entre Bastille et République. Nombreuses dégradations islamo-gauchistes. CRS déployés  |  Paris : au moins une voiture a été incendiée près de la place de la Bastille  |  L’aviation israélienne serait en train de frapper la Syrie  |  Israël : le terroriste arabe palestinien, 17 ans, a été arrêté  |  Israël : attentat terroriste, un arabe a poignardé 4 personnes à Tel Aviv  |  Israël : un homme de 40 ans a été poignardé – il est dans un état stationnaire  |  L’attentat du métro de St Petersbourg a été financé par un groupe terroriste turc, d’après le tribunal de Moscou  |  L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 avril 2013

MarathonBombBeforeAndAfter462

Non, il n’est pas possible d’exclure que l’attentat du Marathon de Boston soit l’œuvre d’une organisation terroriste intérieure, comme des extrémistes anti-fédéralistes américains ou des « suprémacistes blancs », même si, dans ce cas, il est étrange que la France et la Grande Bretagne aient décidé de renforcer leurs mesures anti-terroristes.

Sac qui a transporté une des bombes
Sac qui a transporté une des bombes

Mais il serait irréaliste d’exclure la vraisemblable piste islamiste – vu leurs « exploits » terroristes quotidiens.

Pour autant, un groupe affilié à al-Qaida dans la bande de Gaza a déclaré (1) que des arrestations (non confirmées) de djihadistes ont eu lieu au Pakistan et en Afghanistan dans le cadre de l’enquête sur les explosions de Boston.

Des membres du groupe Salafia Jihadiya qui représente Al-Qaïda dans la bande de Gaza ont également déclaré que sur les forums dihadistes, al-Qaida est crédité de l’attaque.

Les sources à Gaza du site WND ont affirmé que les attentats étaient une réponse d’al-Qaida à un raid militaire américain qui a tué un chef taliban de haut niveau et quatre autres talibans la semaine dernière près de la frontière orientale de l’Afghanistan avec le Pakistan.

WND précise qu’il n’est pas possible de dire si ces revendications doivent être prises au sérieux, mais elles ont été transmises au FBI par la rédaction du site.

Un engin explosif similaire à ceux employés en Irak et en Afghanistan

25

Selon Katharine Q. Seelye du New York Times (2) les bombes de Boston sont identiques à celle de l’attentat manqué par le jihadiste Faisal Shahzad à Times Square en 2010. Elle ajoute que selon les autorités, l’explosif semble avoir été un « dispositif cocotte-minute », semblable aux explosifs improvisés qui ont été utilisés contre les troupes américaines en Irak et en Afghanistan.

M. McCaul, un ancien procureur fédéral américain qui a reçu des informations mardi matin du FBI et de la sécurité intérieure, a déclaré que les autorités ne savent toujours pas si l’attaque est un complot étranger ou domestique, mais les engins explosifs ont été façonnés à partir d’une cocotte-minute comme ce qui a été utilisée dans la tentative d’attentat de Times Square à New York en 2010 …. (3).

Si la piste islamiste se renforce, et que les informations en provenance de Gaza se confirment, trois terroristes auront probablement joué un rôle dans la planification et la préparation de l’attaque :

  • Mustafa Badr Al Din, le beau-frère et cousin du terroriste Imad Mugniyah, qui sert, depuis que Mugnyiah a été éliminé, de remplacement de Mugnyiah comme chef militaire du Hezbollah, et qui est aussi le député de Qasem Soliemani, le chef des forces spéciales des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran, al Qods.
  • Mohammad Ali Hamadei, qui est sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, activiste du Hezbollah, responsable de l’infiltration de terroristes en Amérique du sud et du nord, basé au Nouveau-Mexique avec un passeport d’Amérique latine, et qui a également été vu l’année dernière en Angleterre.
  • Talal Hamieh, le chef de l’Organisation de la sécurité extérieure du Hezbollah, responsable des opérations en dehors du Liban. Il a collaboré avec les cartels de la drogue du Mexique pour lever des fonds pour les cellules du Hezbollah, et faciliter le transfert d’armes et de terroristes aux États-Unis.
  • Badr Al Din et Hamieh ont fait l’objet de sanctions par le département du Trésor américain l’an dernier pour leur implication dans des activités terroristes à travers le monde.

Alors que Abdul Rahman Ali Alharbi, l’étudiant saoudien blessé par l’explosion de Boston, et qui s’enfuyait au lieu de rechercher des soins, a été questionné, puis relâché par la police, l’un des trois colocataires de son appartement du 364 Ocean Avenue à Revere, Massachusetts, « était en voyage à New York », et le troisième, Mohammed Hassan Bada, dont le visa est expiré, intéresse toujours la police.

Abdul Rahman Ali Alharbi
Abdul Rahman Ali Alharbi
roommate-boston-bombing-sg-saudi-fox
Mohammed Hassan Bada

(1) http://www.wnd.com/2013/04/arrests-in-pakistan-afghanistan-in-boston-marathon-probe/

(2) http://www.nytimes.com/2013/04/17/us/officials-investigate-boston-explosions.html?pagewanted=all&_r=0

(3) http://www.jihadwatch.org/2013/04/boston-bombs-were-similar-to-ieds-used-by-jihadisin-afghanistan-and-iraq.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz