Publié par Albert Bertold le 27 avril 2013

1303201661.jpg

Il faut avoir confiance dans cette justice qui nous prend pour des cons

La plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierweiler a été classée sans suite. Y voir le moindre rapport avec le fait que le syndicat de la magistrature avait appelé à faire obstacle à Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de 2012 est sans le moindre fondement : la justice, en France, juge selon le degré de connerie culpabilité de chacun.

Xavier Kemlin ne se décourage pas, et a déposé une nouvelle plainte pour « détournement de fonds publics » contre la copine de jeu de François Hollande.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Valérie Trierweiler occupe en effet des bureaux à l’Élysée et bénéficie de personnels pour des fonctions « pas clairement définies », mais « financées avec de l’argent public », sans votre permission.

Pourquoi la justice ne s’est-elle pas saisie elle-même de ce fâcheux dossier ? Y aurait-il, dans la France morale, du copinage ?

En 2013, on va refaire aux Français le coup de Mazarine ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz