FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 avril 2013

Un « happy slapping ». C’est le terme consacré lorsqu’on filme une agression, à l’aide d’un téléphone portable par exemple. « Je ne savais même pas que ça portait un nom ce genre de choses, ça m’est tombé dessus comme une bombe », raconte la maman de Chloé*.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La petite fille de 9 ans, qui habite Orgon, est scolarisée à Sénas. Avec sa classe de CM1-CM2, et une autre classe de CM2 de la deuxième école de la ville, elle est partie à la neige, dans les Alpes, la semaine dernière. « Quand je l’ai récupérée à la sortie du bus, j’ai tout de suite vu que quelque chose n’allait pas, explique la mère de famille. Elle m’a dit qu’elle avait très mal à la tête. »

La tête de turc de la classe

Mais rapidement, la petite fille détaille à sa maman ce que lui ont fait subir ses camarades de chambre, un mix entre élèves de sa classe et de la seconde école. « Elle m’a dit ‘elles m’ont tapé et elles m’ont filmé’. On lui a cogné la tête contre la porte et contre le sol, frémit l’Orgonnaise. Et l’humiliation ne s’est pas arrêtée là, elles ont montré le film à d’autres élèves. »

Les jours précédents, Chloé* avait semble-t-il déjà servi de tête de turc à ses camarades, se réveillant notamment les matins avec du dentifrice plein le visage. Au point de demander au corps enseignant de changer de classe, le jeudi. Sans succès. Et c’est dans la nuit de jeudi à vendredi que la fillette a été filmée en train d’être frappée.

Un film, enregistré par plusieurs appareils photos numériques des fillettes de la chambre, que la maman a pu récupérer, et visionner. Ce qui l’a incité à aller déposer plainte auprès de la gendarmerie de Mallemort, copie de la séquence et certificat médical à l’appui.

« Elles ne se sont peut-être pas rendu compte de la situation, mais on ne peut pas laisser passer ça, estime-t-elle. Je ne veux pas que ça se reproduise, je veux sensibiliser les autres parents. On se serait cru dans un film américain. On habite pourtant à la campagne, mais même là on n’est à l’abri de rien ! »

L’échec de l’encadrement scolaire

Mais ce qui énerve le plus la mère de famille, c’est que l’encadrement n’a rien vu. « Quand on surveille les enfants ce genre de choses n’arrive pas, je suis révoltée et je demande des sanctions. Ce qui me rend malade, c’est qu’elle se soit sentie seule là-haut. Comment on peut ne pas voir la détresse d’une petite fille? »

Chargé de superviser l’enquête, le parquet de Tarascon restait prudent. « Ce sont des faits pouvant ressembler à une dispute entre enfants, le plus embêtant c’est que cela a été filmé. »

Ces derniers jours, les gendarmes ont pu entendre tous les protagonistes de l’affaire. Mais comme les faits impliquent des mineurs de moins de 12 ans, cela ne devrait pas aller bien loin.

En attendant, Chloé* profite des vacances pour se reconstruire. « Elle a des souvenirs qui remontent petit à petit, je suis inquiète pour la rentrée », souffle sa maman. Qui envisage de faire appel à une aide psychologique. Et de porter l’affaire devant un tribunal civil.

*Le prénom a été modifié

http://www.laprovence.com/article/edition-arles/2328110/a-9-ans-rouee-de-coups-et-filmee-par-ses-camaradessous-titre.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz