FLASH
Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 mai 2013

945877_535732393135970_2081443784_n

Le maire UDI de Montrouge, Jean-Loup Metton n’a pas cédé au chantage.

Après avoir envisagé de faire fermer la mosquée de Montrouge qui répond peut-être aux normes de sécurité du bled, mais pas à celle de la France, il a interdit aux musulmans de s’y rendre. Donc les musulmans ne peuvent aller prier dans leur mosquée, et ce pour des raisons de sécurité incendie et de non conformité aux normes de l’urbanisme, ce que les musulmans contestent, évidemment.

Les musulmans ne s’étant pas particulièrement illustrés pour leur apport à la paix sociale, ils ont manifesté le 27 avril contre la décision du maire – qui a tenu bon.

De plus le Collectif des musulmans de France menace maintenant de donner à ce qu’ils appellent « l’affaire », une dimension nationale.

Et devinez quoi ? Ils accusent le maire d’islamophobie et se sont entourés des conseils du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).. Ben voyons, ça manquait.

Vous pouvez tourner le problème dans tous les sens, force est de constater que les musulmans se considèrent au dessus des lois de la République.

1- L’AFM, Association Fraternité Montrouge a tenté un premier coup de force en achetant les murs d’un ancien garage en 2005, pensant qu’elle pourrait ainsi en faire ce qu’elle veut.

Elle a ensuite aménagé le garage en salle de prière et en salle de cours. Sans s’embarrasser de la moindre demande d’autorisation auprès de la mairie !

La municipalité a, légitimement, pris un premier arrêté d’interdiction d’ouverture de la mosquée, en 2007.

Croyez-vous que les musulmans ont obéi à la loi ? Pas du tout… ils en ont même rajouté :

2- « La commission de sécurité a décrété que le local ne pouvait recevoir que 19 personnes, alors que plus de 150 personnes ont été constatées par huissier », explique le maire de Montrouge.

Mais comme les musulmans ne reconnaissent que la Sharia, ils ont continué :

3- «Nous avons également demandé à l’association de se mettre en règle en déclarant ses travaux, ce qu’elle n’a pas fait», ajoute le maire.

Conséquence, en 2009, l’AFM est reconnue coupable par le tribunal de grande instance de Nanterre d’avoir effectué des travaux sans permis de construire, et d’avoir ouvert un lieu recevant du public sans autorisation. Mais tenez-vous bien, le tribunal a refusé de condamner l’association. L’AFM ne devait pas être sur le mur des cons. Et la mosquée a continué à servir de lieu de culte dans l’illégalité la plus totale.

4- Le maire de Montrouge n’a pas abandonné sa mission, et il a repris ses actions contre la mosquée. «J’ai prévenu le préfet qu’un drame similaire pouvait arriver chez nous [à Stains, le plancher d’un lieu de culte évangélique s’est effondré et a tué deux personnes], et il m’a demandé de mettre en place une nouvelle commission sécurité», a déclaré Metton.

Et bien entendu, la commission a rendu un avis défavorable. « Si l’association n’est pas d’accord, il faut qu’elle conteste l’arrêté, comme elle en a le droit », avait alors rappelé Jean-Loup Metton.

Mais nooooooon ! Ils préfèrent brouiller les cartes, perturber l’ordre public, se victimiser et se faire passer pour  la cible d’une injustice, provoquer la haine de leur communauté envers l’autorité et ses représentants*, et parler d’islamophobie !

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pour apportez votre soutien au courageux maire :

Page Facebook : http://www.facebook.com/villedemontrouge
Coordonnées du cabinet du maire Jean-Loup Metton :
Tél : +33 1 46 12 74 80
jean-loup.metton@ville-montrouge.fr

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
[cow_johnson general_bgcolor= »#ceccc9″ general_font= »Verdana » general_fontsize= »13″]

Arrêté prononçant l’interdiction d’ouverture au public des locaux de l’Association fraternité Montrouge sise 11 rue Auber

Le maire de Montrouge

VU le code général des collectivités territoriales notamment son article L. 2212-2 ;
VU le code de la construction et de l’habitation et notamment ses articles R 123-127 et R 111-9 à R 111-19-29 ;
VU l’arrêté modifié du ministre de l’Intérieur du 25 juin 1980, portant réglement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique ;
VU l’arrêté préfectoral n° 2010-873 du 21 octobre 2010 portant création des commissions communales pour la sécurité et l’accessibilité, fixant leur composition et leurs compétences ;
VU le permis de construire n°09204905 – 0642 daté, classé en incomplet le 22 juin 2005 ;
VU l’avis défavorable émis par la Comission communale de sécurité à la suite de sa visite du 13 juillet 2012 ;
Considérant que les aménagements réalisés n’ont pas été validés par les services de la mairie de Montrouge ;
Considérant que les conditions de sécurité ne sont pas atteintes et adaptées pour accueillir le nombre de personnes déclaré dans les locaux de l’association Fraternité Montrouge et font ainsi obstacle au maintien de l’exploitation des locaux.
Arrêté

Article 1er : l’assocation Fraternité Montrouge sise 11 rue Auber à Montrouge (92120) n’est pas autorisée à ouvrir au public à compter de la notification du présent arrêté.

Article 2 : L’ouverture des locaux au public ne pourra intervenir qu’après dépôt d’un dossier d’autorisation auprès des services de la mairie de Montrouge, et à la suite d’un avis favorable de la commission communale de sécurité émis après une nouvelle visite.

Article 3 : ampliation du présent arrêté sera transmise à :
– Monsieur le Préfet des Hauts-de-Seine
– Monsieur le Commissaire de la police nationale

Article 4 : Aux termes de l’article R. 421-1 du code de justice administrative, le présent arrêté est suceptible de recours dans les deux mois qui suivent sa notification. Le tribunal compétent en cas de recours de contentieux sera le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

[/cow_johnson]

*les musulmans ont trouvé des idiots utiles à l’extrême gauche et chez les Verts pour les soutenir. Imaginons un instant qu’un accident se produise dans les locaux, ce que je ne souhaite pour personne, ils seront alors les premiers à réclamer la tête du maire pour n’avoir pas fait respecter les normes de sécurité.

http://www.lefigaro.fr/la-mosquee-de-montrouge-menacee-de-fermeture

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz