FLASH
[25/05/2017] Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mai 2013

Dingo_reference

Ce dimanche 5 mai, Jean-Luc Mélenchonade, le guignol populiste de service a appelé ses militants incultes à l’insurrection pour la création d’un gouvernement de salut public en s’exclamant : « La période d’essai est terminée, le compte n’y est pas car il y a longtemps que la France aurait dû être ruinée et nous avons trop attendu. »

Le président du Parti de gauche, dans un discours prononcé place de la Bastille, son rêve étant de remettre en service la guillotine, a déclaré « Si vous ne savez comment faire, nous, nous savons comment mettre la France à genoux et offrir les clefs aux islamistes ».

Trierweiler aurait ordonné à Hollande de répondre : « pour ça, nous n’avons besoin de personne, le Qatar est en train de tout raffler, et après l’immobilier et le foot, l’émirat investit discrètement dans l’islam hexagonal en finançant des mosquées et soutenant l’Union des organisations islamiques de France. »

Mais Melenchonou n’ayant pas dit son dernier mot, il rétorqua du tac au tac : « Nous n’avons pas changé d’avis, nous ne voulons pas de la finance au pouvoir – sauf celle du Golfe bien entendu – et nous n’acceptons pas les politiques d’austérité : nous voulons claquer tout de suite le fric que nous n’avons pas ».

Les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture ont alors répété en cœur : « assez d’austérité, on veut claquer du blé ! »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mélanchonnette a ensuite parlé du « petit monarque hors de tout contrôle », et là, un grand et long silence se fit entendre très fort parmi les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture, et tout le monde s’est regardé en se demandant pourquoi Melenchouille parlait de Henri IV et s’il avait bien toute sa tête…

Quand Mélenchoux a continué en dénonçant la « monarchie verticale qui permet à la finance d’étendre ses tentacules » et que « c’est pour en finir avec ce système que nous appelons à une assemblée constituante » pour instaurer une VIe République, les organisateurs ont fait venir l’ambulance.

Hélas, Jean-luc Méchanloup, Méchanlon, Lémanchon, avait toujours son micro dans la main tandis qu’on lui passait la camisole, ce qui lui a permis d’appeler à une « insurrection » pour « mettre un terme à ces politiques » d’austérité.

Il a même parlé de « la souveraineté du peuple français », et là quelqu’un lui a donné un coup de poëlle à frire sur la tête pour l’empêcher de continuer à délirer, mais trop tard, un journaliste au Monde qui cherchait la route de Katmandou a publié le message que les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture cherchent encore à comprendre, médusés.

Petite annonce, on cherche un mur des cons assez grand pour accrocher la photo des manifestants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz