Publié par Michel Garroté le 7 mai 2013

Sarkozy-2

 The réd en chef – J’ai parfois le sentiment que dreuz.info, outre sa vocation affichée de blog d’information et d’opinion, est aussi, sans le vouloir, un lieu de pédagogie. C’est notamment le cas en matière économique, lorsque dreuz.info dénonce l’étatisme inhérent à tous les partis politiques français sans exception. J’ai eu maintes fois l’occasion d’écrire que Sarkozy était incompétent en matière économique, financière et budgétaire. J’ai eu maintes fois l’occasion d’écrire que Sarkozy était le pire flambeur de l’histoire de la Cinquième République.

Or, voici que pour l’ancien ministre français de l’Économie Thierry Breton, la France ne peut pas revenir à l’équilibre budgétaire avant 2019 ou 2020 (extraits adaptés et commentés ; voir lien vers source en bas de page). Dans une interview accordée à l’hebdomadaire français Le Point, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances Thierry Breton effectue le calcul suivant : de 1981 à 1995, la France a accumulé sous les deux septennats de François Mitterrand l’équivalent de 555 milliards d’euros de dette.

Sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, donc en cinq ans, ce sont 600 milliards d’euros de dette qui auront été ajoutés. En matière d’endettement, les présidences Mitterrand, avec 555 milliards d’euros de dette en quatorze ans, et, Sarkozy, avec 600 milliards d’euros de dette en cinq ans ont donc des bilans comparables. Sauf que Mitterrand a mis quatorze ans pour créer l’équivalent de 555 milliards d’euros de dette là où Sarkozy n’a mis que cinq ans pour en créer 600 milliards.

En réalité, Nicolas Sarkozy, comme président de la République de mai 2007 à mai 2012, soit cinq ans, comme ministre des Finances de mars 2004 à décembre 2004, soit neuf mois, et, comme ministre du Budget, de mars 1993 à mars 1995, soit deux ans, a créé une dette de 830 milliards d’euros en sept ans et neuf mois. Sarkozy a donc fait pire que Mitterrand (fin des extraits adaptés et commentés ; voir ci-dessous lien vers source).

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – j’estime qu’il faut vraiment être complètement bouché pour envisager Sarkozy en 2017. Je l’écris, car en parcourant la presse française, je découvre que Sarkozy s’agite en permanence, par le biais de conférences données çà et là. En fait, il s’agite surtout pour faire savoir aux médias français qu’il donne des conférences. Où ça ? Je ne me souviens plus. A Québec, Las Vegas, Trifouillis-les-Oies et Montcul, je crois.

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/economie/dette-sarkozy-pire-que-mitterrand-06-05-2013-1664088_28.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz