FLASH
[26/04/2017] Ted Cruz veut saisir les milliards d’El Chapo pour payer le mur entre le Mexique !  |  L’UE entame le processus de levée d’immunité de Le Pen concernant le mauvais usage de fonds européens  |  La Chine exige des Etats-Unis l’arrêt des exercices militaires avec la Corée du sud  |  Macron a été sifflé à son arrivée chez Whirlpool  |  Explosion dans la bande de Gaza : 3 blessés, cause encore inconnue  |  Israël : Tentative d’attaque au couteau par un terroriste palestinien près de Naplouse illégalement occupée par les colons arabes. Racaille puante neutralisée.  |  Attentats de janvier 2015 : 10 personnes interpellées pour la fourniture d’armes à Amedy Coulibaly  |  [25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 mai 2013

Toutes enceintes du même homme, dix-sept adolescentes retenues dans une «usine à bébés» ont été libérées par la police ce vendredi au Nigeria. Âgées de 14 à 17 ans, elles accouchaient d’enfants destinés à la vente. Une femme soupçonnée d’avoir organisé ce trafic est toujours recherchée.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le «père», âgé de 23 ans, ainsi que le garde qui surveillait la maison sont actuellement en prison. «Agissant d’après des informations, une unité spéciale de la police de l’Etat d’Imo [sud-est] a fait une descente dans la maison illégale à Umuaka, mercredi, et porté secours aux jeunes filles, à différents stades de leur grossesse», a indiqué Joy Elomoko, porte-parole de la police de l’Etat d’Imo. «Elles ont affirmé qu’elles n’étaient nourries qu’une seule fois par jour et n’étaient pas autorisées à quitter la maison», a-t-elle ajouté.

Une pratique courante

Les voisins prenaient l’endroit pour un orphelinat ou un refuge pour femmes enceintes qu’ils appelaient «Maison Ahamefula de bébés sans mères». Onze enfants en bas âge y ont également été découverts.

Dans un rapport sur le trafic d’êtres humains publié le mois dernier, l’Union européenne a classé le Nigeria comme le pays où ce fléau est le plus répandu. Les «usines à bébés» y sont courantes. En mai 2011 par exemple, dans l’Etat d’Abia (sud-est), la police a libéré 32 jeunes filles enceintes qui ont indiqué qu’on leur avait offert entre 25 000 et 30 000 naira (environ 147 euros) selon le sexe de leur bébé.

A ce stade, la police ne sait pas encore si les 17 jeunes femmes d’Umuaka ont été enfermées de force. En octobre 2011, un autre groupe de 17 filles a été découvert en dans l’Etat d’Anambra (sud).

L’Unesco a classé le trafic d’êtres humains en troisième place des crimes commis au Nigeria, après la corruption et le trafic de drogue.

http://www.leparisien.fr/international/nigeria-dix-sept-adolescentes-d-une-usine-a-bebes-liberees-par-la-police-10-05-2013-2793413.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz