FLASH
[22/07/2017] Violences au Mont du Temple : Israël accusé l’autorité palestinienne et le Waqf d’inciter à tuer  |  Les forces israéliennes ont fouillé l’appartement du terroriste palestinien qui a poignardé à mort 3 Israéliens  |  Hier, un colon arabe palestinien a poignardé à mort 3 juifs dans leur maison – ça fait pas les gros titres on dirait  |  [21/07/2017] Istanbul : des Turcs jettent des pierres à la synagogue d’Istanbul pour dénoncer l’installation de détecteurs de métaux à l’entrée du Mont du Temple  |  Réduction du budget des armées : la France a une longue tradition de sacrifier les vies humaines pour économiser sur le matériel  |  Israël ne retirera pas les détecteurs de métaux au Mont du Temple, les Arabes promettent une « journée de rage », c’est quoi leur excuse ?  |  Effet Trump : 3 labos pharmaceutiques Corning, Merck, Pfizer vont investir 4 milliards et créer 4 000 emplois aux USA  |  Suède : une femme de 45 ans violée par 3 immigrés africains dans une forêt près de Stockholm  |  [20/07/2017] Hebron: un colon arabe vient de tenter de poignarder des soldats israéliens. Il a été abattu  |  [19/07/2017] Le CSA autorise TF1 a coupé l’émission de variété « Journal télévisé » par de la pub – sans réduire votre impôt audiovisuel  |  [18/07/2017] Hébron : Un terroriste palestinien a foncé sur la foule et blessé deux soldats israéliens avant d’être tué par balles  |  Allemagne, Schwerin : de jeunes arabes ont attaqué un homme qui défendait une femme victime de leur harcèlement  |  Israël : la triple alerte d’attaques à la roquette sur Rosh Pina, Tibériade et Safed est probablement fausse  |  [17/07/2017] Dépêche Reuters: Baghdadi est définitivement en vie »  |  Michael Stipe de R.E.M. soutient Radiohead contre les menaces de BDS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 mai 2013

tintin-au-congo-1

 The réd en chef –- On me dit qu’un tweet du député UMP du Var, Jean-Sébastien Vialatte, tweet faisant un parallèle entre les descendants d’esclaves et les casseurs responsables des violences survenues hier, lundi soir, à Paris, autour de la fête du PSG, ce tweet aurait suscité, me dit-on, aujourd’hui, mardi, de « vives réactions » et les « regrets du parlementaire ».

« Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves, ils ont des excuses #Taubira va leur donner une compensation ! » avait plaisanté le député, hier soir, sur le réseau social Twitter.

En réalité, Vialatte a fait un amalgame entre, d’une part, les propos de la ministre de la justice Taubira sur le fait qu’il faut indemniser les descendants des esclaves ; et d’autre part, sur le fait que Vialatte ne supporte plus la repentance permanente de la France envers les blacks. La France a un passé, glorieux ou moins glorieux, et il est temps d’arrêter de s’excuser, estime, en substance, Vialatte.

Le député a donc simplement fait l’amalgame avec la politique laxiste en matière de justice de Madame Taubira, politique qui conduit aux évènements d’hier lundi, parce qu’aujourd’hui les casseurs sont persuadés qu’ils n’auront pas de sanction. Voilà.

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je ne vois pas en quoi cela devrait susciter de « vives réactions ». Et je ne vois pas non plus pourquoi Vialatte s’est cru contraint et forcé d’exprimer des « regrets ». Dans un pays libre, il devrait être permis de lancer des boutades sur le fait que parmi les casseurs, il y certainement quelques descendants d’esclaves.

Vialatte n’a pas écrit qu’ils descendent du cocotier.

Il a écrit qu’ils descendent d’esclaves.

Il faudrait donc voir à se calmer.

Si l’UMP fait marche arrière à chaque fois que la gauche politico-médiatique exerce son petit terrorisme intellectuel, alors ce n’est pas la peine de s’offusquer en suite, lorsque que les électeurs se tournent naturellement vers le Front National.

Si la christianophobie et l’israélophobie sont légales en France, alors dénoncer les casseurs, dénoncer les narcotrafiquants et dénoncer les islamistes devrait être tout aussi légal. A moins que la République laïque considère que certaines catégories de personnes sont protégées par la loi et d’autres pas. Auquel cas, la République française ne serait plus un Etat de droit.

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

black-1

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz