FLASH
[24/05/2017] La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  |  Massive présence policière dans un immeuble de Manchester, possible bombe dans un appartement  |  François Bayrou sur Richard Ferrand : « C’est un connard ! C’est qui, ce député socialiste ? »  |  Israël nul en blocus : 607 personnes ont traversé la frontière de Gaza et Israël hier  |  Espagne : plus de 60% de Catalans rejettent la déclaration unilatérale d’independance  |  Confirmation de Scotland Yard : un homme armé d’un couteau arrêté près de Buckingham Palace, mais pas incident d’ordre terroriste  |  Londres : l’homme arrêté par la police près de Buckingham Palace était en possession d’un couteau de grande taille  |  Londres : un homme a été arrêté par la police près de Buckingham Palace juste avant le passage de la Reine. Motif encore inconnu  |  3 musulmans ont été interpellés en rapport avec l’attentat de Manchester  |  Philippines : ISIS prend un prêtre et des chrétiens en otage pour prendre le contrôle du sud  |  [23/05/2017] Manchester : un colis suspect découvert sous un banc. Police sur place  |  Philippines : l’Etat islamique installe des points de contrôle dans la ville de Marawi  |  Côte d’Ivoire: attentat à Bouaké, 4 morts et au moins une quinzaine de blessés  |  Philippines, Marawi : premiers rapports indiquent que 500 combattants asiatiques d’ISIS sont en train d’attaquer la ville  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 mai 2013

tintin-au-congo-1

 The réd en chef –- On me dit qu’un tweet du député UMP du Var, Jean-Sébastien Vialatte, tweet faisant un parallèle entre les descendants d’esclaves et les casseurs responsables des violences survenues hier, lundi soir, à Paris, autour de la fête du PSG, ce tweet aurait suscité, me dit-on, aujourd’hui, mardi, de « vives réactions » et les « regrets du parlementaire ».

« Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves, ils ont des excuses #Taubira va leur donner une compensation ! » avait plaisanté le député, hier soir, sur le réseau social Twitter.

En réalité, Vialatte a fait un amalgame entre, d’une part, les propos de la ministre de la justice Taubira sur le fait qu’il faut indemniser les descendants des esclaves ; et d’autre part, sur le fait que Vialatte ne supporte plus la repentance permanente de la France envers les blacks. La France a un passé, glorieux ou moins glorieux, et il est temps d’arrêter de s’excuser, estime, en substance, Vialatte.

Le député a donc simplement fait l’amalgame avec la politique laxiste en matière de justice de Madame Taubira, politique qui conduit aux évènements d’hier lundi, parce qu’aujourd’hui les casseurs sont persuadés qu’ils n’auront pas de sanction. Voilà.

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je ne vois pas en quoi cela devrait susciter de « vives réactions ». Et je ne vois pas non plus pourquoi Vialatte s’est cru contraint et forcé d’exprimer des « regrets ». Dans un pays libre, il devrait être permis de lancer des boutades sur le fait que parmi les casseurs, il y certainement quelques descendants d’esclaves.

Vialatte n’a pas écrit qu’ils descendent du cocotier.

Il a écrit qu’ils descendent d’esclaves.

Il faudrait donc voir à se calmer.

Si l’UMP fait marche arrière à chaque fois que la gauche politico-médiatique exerce son petit terrorisme intellectuel, alors ce n’est pas la peine de s’offusquer en suite, lorsque que les électeurs se tournent naturellement vers le Front National.

Si la christianophobie et l’israélophobie sont légales en France, alors dénoncer les casseurs, dénoncer les narcotrafiquants et dénoncer les islamistes devrait être tout aussi légal. A moins que la République laïque considère que certaines catégories de personnes sont protégées par la loi et d’autres pas. Auquel cas, la République française ne serait plus un Etat de droit.

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

black-1

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz