FLASH
[27/07/2017] Bonne nouvelle : le Secrétaire d’Etat à la justice Jeff Sessions a déclaré qu’il restera à son poste aussi longtemps que Trump le demande  |  Liverpool : un gang de 3 jeunes musulmans attaquaient les blancs « non-musulmans »  |  Après avoir fait retirer les portiques de sécurité et les caméras, le Hamas et Fatah promettent une « journée de rage »  |  Allemagne : un policier musulman objet d’une procédure disciplinaire après avoir refusé de serrer la main d’une femme  |  Trump fait don de 3 mois de salaire (100 000$) au ministère de l’Education. Allo Macron? Non? Rien?  |  Après le retrait des portique, les caméras: les médias arabes se moquent de la couardise de Netanyahu – et ils ont raison  |  Richard Ferrand, qui a quitté le gouv à cause de ses affaires, a tenté de torpiller la promesse de Macron sur suppr. réserve parlementaire  |  Effet Trump : Foxconn, un des fabricants d’Apple, ouvre une usine de 10 milliards (13 000 emplois potentiels) aux USA  |  [26/07/2017] Hier, un terroriste musulman (tous les terroristes sont-ils musulmans ?) a attaqué un policier avec un couteau dans l’enclave Espagnole de Melilla et a hurlé Allahou akbar  |  Trump: « après consultation de mes généraux, les transsexuels ne serviront à aucun poste de l’armée US » : le bon sens revient !  |  Afghanistan : 100 morts lors d’un bataille contre des talibans à Kandahar  |  La Cour européenne de justice – souvent sollicitée pour cela – décide de laisser le Hamas dans la liste des organisations terroristes  |  Villeurbanne (France) : 1 islamiste armé d’un couteau et d’un coran s’est jeté sur des policiers – mais l’islam n’a rien à voir avec ça LOL  |  [25/07/2017] Préoccupation des Américains: la loi sur la Santé (35%), emploi terrorisme, immigration. De quoi parlent les médias ? Du dossier russe!  |  Le cabinet de sécurité israélien a voté le retrait des détecteurs de métaux, remplacés par des « caméras intelligentes »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 mai 2013

Sarkozy-joging

 The réd en chef – Henri Guaino rend public, ce vendredi 17 mai 2013, le message que Sarkozy lui a transmis et dont voici, ci-dessous, en substance, la teneur (c’est donc Sarkozy qui « parle »).

Moi Sarkozy, je ne passerais pas par une primaire si je devais me présenter à l’élection présidentielle en 2017. Les nouveaux statuts de l’UMP, validés par la direction du parti, ne m’empêchent pas d’être candidat à la présidence de la République. Ces statuts, qui ont scellé l’armistice bidon conclu entre copéistes bidon et fillonistes bidon, prévoient certes l’instauration du principe d’une primaire ouverte pour la désignation du candidat de la droite et du centre soutenu par l’UMP à l’élection présidentielle.

En vertu de ces nouvelles règles, la candidature d’un président de la République sortant, autrement dit moi, serait le seul cas de figure dans lequel il n’y aurait pas de primaire. Voilà mon avis à moi. De fait, si je voulais revenir en 2017, il me faudrait en théorie passer par la primaire de 2016.

Mais je ne m’imagine pas un instant que les choses se passent de cette manière car si je reviens, c’est parce que les circonstances m’appelleront, parce que le pays m’appellera, parce que la situation l’exigera. Je ne m’enfermerai pas dans mon camp pour ensuite revenir devant tous les Français.

Le problème des primaires, c’est qu’elles sélectionnent le candidat d’un camp. En résumé, je veux redevenir président en 2017, et, tout le reste, je n’en ai rien à cirer, comme d’habitude, sale petite bande de pauv’ cons !

Nicolas Sarkozy

Pour ceux qui s’ennuient, voici la version officielle telle que formulée par Guaino (lien en bas de page) : Henri Guaino affirme dans un entretien à LCP-Public Sénat qu’il « n’imagine pas » que Nicolas Sarkozy passe par une primaire s’il devait se présenter à l’élection présidentielle en 2017. Pour l’ancien conseiller spécial de M. Sarkozy, les nouveaux statuts de l’UMP, validés en début de semaine par la direction du parti, « n’empêchent personne d’être candidat à la présidence de la République ». Ces statuts, qui ont scellé l’armistice conclu entre copéistes et fillonistes, prévoient pourtant l’instauration du principe d’une primaire ouverte pour la désignation du candidat de la droite et du centre soutenu par l’UMP à l’élection présidentielle. En vertu de ces nouvelles règles, la candidature d’un président de la République sortant serait le « seul cas de figure » dans lequel il n’y aurait pas de primaire. De fait, si Nicolas Sarkozy voulait revenir en 2017, il lui faudrait a priori passer par la primaire de 2016. Un avis que ne partage pas Henri Guaino : « Je n’imagine pas un instant que les choses se passent de cette manière », a-t-il affirmé lors de l’émission Parlement Hebdo. « S’il revient, c’est parce que les circonstances l’appelleront, parce que le pays l’appellera, parce que la situation l’exigera », a renchéri le député des Yvelines, qui « n’imagine pas Nicolas Sarkozy s’enfermer dans son camp pour ensuite revenir devant tous les Français ». Pour cet ardent défenseur des institutions de la Ve République, « le problème des primaires, c’est qu’elles sélectionnent le candidat d’un camp ».

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/politique/guaino-n-imagine-pas-qu-en-cas-de-retour-sarkozy-passe-par-une-primaire-17-05-2013-1669108_20.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz