FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 mai 2013

dreuz-info-logo

Mise à jour, samedi 25 mai.

A gauche, l’idéologie est forte, les gens n’hésitent pas à investir, quelques fois leur vie entière, pour faire avancer leurs idées et croyances. C’est pour cela, entre autres raisons, que les médias sont à gauche.

A droite, contribuer repose sur une toute autre base, car les gens de droite ne sont pas des idéologues mais des pragmatiques qui respectent le réel et réclament qu’on ne le leur cache pas.

Dans un couple, chacun peut s’occuper de satisfaire ses propres besoins – et ils seront satisfaits. Mais il existe une alternative, qui consiste à s’occuper des besoins de l’autre. Là aussi les besoins de chacun sont satisfaits, mais ils se doublent d’autres vertus : s’occuper de l’autre envoie le signe qu’on s’intéresse à lui, à ses demandes, à ses préoccupations, bref qu’il compte.

Dreuz n’est différent en rien. Nous journalistes, écrivons pour vous, en pensant à vous et à vos besoins : vous apporter l’information que les médias vous cachent, et une analyse qui désobéit au totalitarisme de la pensée unique.

Votre part consiste à nous apporter les ressources financières pour continuer à le faire.

Nous pensons avoir évité de passer en mode payant grâce à vous, et nous ferons maintenant appel à vos dons plus souvent car le montant récolté ne couvre pas nos besoins de l’année.

Cependant, une de nos lectrices, Atikva (c’est un pseudo) m’a éclairé sur un point qui m’a échappé et qui vous a échappé également : ceux d’entre vous qui sont habités par cet esprit d’échange que j’évoque plus haut devraient participer à Dreuz, volontairement, chaque mois, afin que nous n’ayons pas besoin de faire une campagne d’appel trois ou quatre fois par an.

Quoiqu’il en soit, vos dons, même s’ils ne couvrent pas tout aujourd’hui, giflent nos opposants qui se frottaient les mains en attendant que Dreuz s’écroule, faute d’action de votre part. Vous faites la preuve qu’à droite on ne reste pas passif derrière un écran d’ordinateur. Apporter une contribution financière est un acte concret.

Nous avons récolté un peu plus de 6 000 euros. Avec des montants à partir de 5€, 10€, les petits ruisseaux font effectivement des grandes rivières, et je vous en remercie vivement. Ce montant est encore insuffisant pour couvrir les frais de fonctionnement, mais nous n’avons plus besoin d’envisager de passer en mode payant… jusqu’à la prochaine fois, sauf si, désormais, vous prenez la décision de verser régulièrement, chaque mois ou chaque fois que vous le pouvez, le montant qui vous correspond.

J’espère qu’aujourd’hui et demain, nous pourrons encore compter sur un soutien plus conséquent. Lundi, nous retirerons cet appel au don. Les idées que nous défendons, vous et nous, ont déjà gagné. Nous allons continuer à agacer prodigieusement.

Merci à vous,

o-o-o-o-o-o

Depuis que notre hébergeur nous a installé sur un serveur très puissant au second semestre 2012, et grâce à la société qui assure la sécurité de Dreuz.info, nous avons bien résisté aux attaques de hackers qui veulent censurer Dreuz, et n’avons subi aucune interruption sérieuse de service (nous avons eu 4 grosses attaques qui ont coupé l’accès à Dreuz, mais les coupures ont été de quelques secondes à moins d’une minute, peut-être ne les avez-vous même pas ressenties).

Ceci, et l’augmentation de trafic résultant de la hausse du nombre de visiteurs représente un coût qui progresse régulièrement.

A cela s’ajoute un poste nouveau – rançon de notre efficacité – et c’est celui des honoraires d’avocats : les avocats américains ne sont pas bon marché, et répondre aux menaces de procès et demandes de retrait d’articles en rappelant que le Premier amendement protège notre liberté de parole coûte à chaque fois quelques centaines de dollars.

Pour ces raisons, Dreuz a besoin de votre soutien financier.

Nos dépenses techniques révisées pour l’année 2013 vont être, exprimées en euros, d’environ 16 000 €, et pourront encore augmenter si nous continuons de progresser sur une courbe de visiteurs ascendante, ce que nous souhaitons.

Votre soutien, par Paypal ou par carte bancaire (le bouton ci contre dans la colonne de droite permet de choisir le moyen de paiement), nous est une fois de plus, indispensable.

Mille merci,

L’équipe de Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz