Publié par Dreuz Info le 30 mai 2013

Le tribunal criminel près la Cour d’Alger a condamné à 20 ans de prison ferme le principal accusé dans l’affaire de trafic d’enfants vers l’étranger, Hanouti Khelifa (médecin généraliste) avec privation du droit d’exercer la profession pendant 10 ans.

Six autres accusés franco-algériens ont été condamnés par contumace à 10 ans de prison ferme par le juge Omar Benkharchi.

Il s’agit de Hadj Ali Aicha, Ibari Boualem, Mouza Alfonso Daniel, Saib Zahia, Derdiche Hakim et Sayad Omar. Le tribunal a également condamné Saidi Oualid à 5 ans de prison ferme et Mekhlouf Dahbia, Hanafi Loundja, Mouzaoui Amel et Abderrahmane Ahmed à 3 ans de prison avec sursis alors que Hanouti Hayet a bénéficié de l’acquittement.

Selon l’arrêt de renvoi, les services de sécurité avait démantelé, en 2009, ce réseau à l’origine du transfert illégal d’un grand nombre d’enfants vers l’étranger.

Le réseau, constitué d’Algériens et de Franco-algériens, activait depuis les années 90 en Algérie.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les investigations ont révélé que ce médecin généraliste se faisait passer pour un obstétricien propriétaire d’une clinique à Ain Taya et, avec l’aide de sa sœur, il prenait en charge gratuitement des femmes enceintes (mères célibataires) jusqu’à ce qu’elles accouchent et exploitait aussi les fœtus avortés qu’il conservait dans un produit spécial et exportait vers l’étranger.

Deux notaires sont également impliqués dans cette affaire, car ils étaient chargés de rédiger «des documents de désistement» signés par les mères célibataires. Suite à une enquête approfondie, les services de sécurité sont parvenus à récupérer 3 enfants au domicile d’une puéricultrice exerçant dans une pouponnière à El-Biar, et découvert «12 certificats d’adoption» rédigés entre 2005 et 2006, dans lesquels figurent 9 enfants déjà expatriés de manière illégale et dont la kafala a été confiée à d’autres personnes moyennant une somme d’argent.

http://www.depechedekabylie.com/national/124420-12-ans-de-prison-ferme-a-lencontre-du-medecin-accuse-principal.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz