Derniers articles

Islam

Appelons l’islam islam

Flash info: Le terroriste de Boston a laissé une...

16 mai 2013 Commentaires (37) Abbé Alain Arbez Chrétienté, Islam

Pentecôte pour les Juifs et les Chrétiens

6qdj9aw7
Nous vivons dans un environnement où subsistent, en raison de l’histoire, (est-ce encore pour longtemps) des fêtes issues de la tradition judéo-chrétienne qui a marqué culturellement nos pays occidentaux depuis des siècles. Ces fêtes ont rythmé la vie des familles et des peuples et la nouvelle configuration liée à l’immigration islamique et à ses exigences grandissantes accélère visiblement l’érosion de ces repères multiséculaires.

Il y a évidemment plusieurs manières d’interpréter la laïcité, et il est affligeant de constater que pour certains politiciens, il s’agit trop souvent de niveler et d’uniformiser par le bas. Cependant, viser le plus petit dénominateur commun en matière de spiritualité est en fin de compte une insulte aux générations à venir.

Des décideurs promeuvent les arts et la culture non européenne par des expositions ou par la réalisation dispendieuse de musées tout en n’accordant aucun intérêt à ce qui a forgé l’âme des cultures non seulement d’Occident mais aussi d’Orient, leur terreau d’origine. Pourtant, ces traditions festives, comme supports spirituels collectifs ont encadré durant des siècles un humanisme créatif dans de nombreux domaines (et que beaucoup d’intellectuels osent encore présenter comme des symboles de l’obscurantisme et de la régression).

La Bible reste un best-seller mondial, mais est-elle vraiment lue, et comprise ? En Occident, en tout cas, la culture religieuse de base s’est effondrée. L’homme de la rue ne sait pas grand-chose des personnages bibliques et encore moins des fêtes religieuses juives ou chrétiennes qui scandent le calendrier de ses congés annuels. A une fillette à qui l’institutrice demande ce qu’est le carême, celle-ci répond : « c’est le ramadan pour les chrétiens ! ».

La Bible et les fêtes religieuses qui en découlent ne sont pas que des particularismes juifs ou chrétiens. Véhiculés au cours des siècles par les Communautés israélites et les Eglises, ce sont des instruments mémoriels de l’histoire humaine et des vecteurs essentiels pour le développement personnel et pour le vivre-ensemble.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Par exemple, la Bible hébraïque offre un puissant écho aux découvertes et aux avancées de nos lointains ancêtres. Lorsque dans l’Orient ancien les groupes humains dits primitifs ont passé de la cueillette à l’agriculture, et de la chasse à l’élevage, des étapes de civilisation décisives ont été franchies. Le nomadisme et la sédentarisation ne se sont pas annulés et ont évolué vers une nouvelle organisation. Les pratiques religieuses de sacrifice (avec les premières gerbes de blé ou les premiers agneaux dans l’Israël antique) témoignent du passage d’un culte de la nature à la prise de conscience d’une histoire. Et cette humanisation s’est opérée dans l’approfondissement de la présence d’un Dieu qui appelle à une relation d’alliance exigeante. Un Dieu « ami des hommes », au contraire des divinités en vogue à l’époque, et qui offre des règles de vie commune à un peuple pouvant s’identifier par une charte interactive. L’éthique des dix paroles incite à honorer Dieu en respectant le prochain, mais surtout les plus faibles, la veuve et l’orphelin, et l’étranger de passage.

La Pentecôte juive (shavouot) est l’expression, remaniée après le retour d’exil, de ces très anciennes traditions, réactivées par une connexion à la Pâque (sortie d’Egypte) et à la Torah. Pentecôte (du grec pentekostè) veut dire cinquante. Parce que précisément le Deutéronome dit : « Tu compteras sept semaines à partir du commencement de la moisson…Tu célébreras la fête des Semaines pour le Seigneur ton Dieu… »

Le rabbi Yeshua (Jésus) a célébré en famille puis avec ses disciples ce pèlerinage de Shavouot à Jérusalem, qui rassemblait des foules venues de toute la diaspora. La fête célébrait en Yahvé le Dieu créateur qui bénit son peuple par les moissons et les agneaux, mais aussi celui qui libère des servitudes et offre les mitsvot, les commandements, pour guider la nation sacerdotale vers la sainteté. La notion d’histoire naît de cette responsabilisation étrangère à tout fatalisme.

Ce lien entre les moissons et la Torah était très présent dans l’enseignement de Jésus. Il a souvent invité ses coéquipiers à « prier le Maître de la Moisson d’envoyer des ouvriers pour y travailler… ». La « moisson » en question semblait urgente, car elle avait pris peu à peu, vu les difficiles circonstances historiques en Eretz Israël, un sens symbolique et apocalyptique, une évocation des derniers temps où tout devait changer par l’intervention de Dieu ou de son Messie.

Le « Maître de la Moisson » suggère donc le jugement dernier, où Dieu recueille avec soin toutes les belles actions des hommes dans le monde pour en faire des gerbes de lumière à engranger dans ses greniers éternels. « Shema, Israël ! Ecoute Israël, le Seigneur ton Dieu est l’Unique ». Il est vrai que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais aussi d’une Parole de vie. Jésus croyait à ces germinations spirituelles de la sagesse biblique dans la conscience des hommes sincèrement en recherche de vérité. On comprend pourquoi, avec cette perspective d’une moisson généreuse, il comparait sa propre destinée à celle du grain de blé mort en terre pour donner cent fois plus de fruit.

L’ensemencement des cœurs par la Torah et les béatitudes du rabbi ont continué jusqu’à nos jours. Dieu est invisible, il est Esprit, mais il est présence agissante. C’est la Ruah HaKodesh dont nulle institution humaine ne saurait limiter la liberté d’inspiration.

Les premières communautés de juifs ralliés à Jésus n’ont pas eu de difficulté à faire le lien entre la Pentecôte de leurs ancêtres – fête des moissons et accueil de la Torah – avec le message pascal de mort et résurrection du Maître. Victoire de l’amour sur l’injustice, don de l’Esprit au-delà des clivages..

Ezekiel avait annoncé aux juifs de retour à Jérusalem le projet de Dieu: « Je mettrai ma Loi dans vos cœurs ». La relation à la Torah ne serait pas extérieure mais intérieure à chaque croyant. C’est ce que les apôtres de Jésus ont expérimenté, dans l’Esprit, lors d’une Pentecôte où tous les participants qui entendaient le message évangélique le comprenaient dans leur propre langage et leur culture spécifique.

Si Jésus avait préparé ses disciples à son départ de ce monde, c’était pour les initier au fait que sa présence ne serait plus perceptible ; mais que tout ce qui le reliait au Père serait toujours agissant en eux.

Il y a dans l’Ecriture d’autres exemples de ce passage de relais. Ainsi après la mort de Moïse, Josué prend la responsabilité de conduire le peuple vers la Terre promise. Lorsque Elie est enlevé au ciel dans un char de feu, Elisée son disciple reçoit son esprit pour assurer la suite. Dans l’évangile de Jean, nous voyons Jean le Baptiste désigner celui qui poursuivra son action de sensibilisation aux temps nouveaux en précisant qu’il est plus grand que lui…

Dans le même évangile de Jean, compilation de réflexions théologiques déjà élaborées, on peut lire que le même Jean Baptiste s’écrie lors du baptême de Jésus dans le Jourdain : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe ».

Il est vrai que dans l’iconographie, la colombe est souvent la représentation de l’Esprit Saint. Cela n’est pas dû au hasard, puisque dans le livre de la Genèse, c’est la colombe qui vient annoncer la fin du déluge et le départ d’une nouvelle création. Ce message de paix universelle est symbolisé par le rameau d’olivier. Mais la colombe exprime aussi le fait que l’Esprit de Dieu est discret. Il murmure au coeur de chaque être humain, il ne s’impose pas, il n’entre pas par effraction. C’est la douceur et la paix de la relation intime avec Dieu.

La Pentecôte juive et la Pentecôte chrétienne ont chacune – dans leur parenté différenciée – des valeurs de vie intérieure et de prise de conscience à transmettre. Tout comme Yom Kippour, Hanoukka, Pessah, Shavouot, ainsi que Noël, Pâques et Pentecôte.

Alors que la réalité des racines judéo-chrétiennes de l’Europe est officiellement niée et parfois dénigrée, les débats sur la laïcité et sur la place des traditions religieuses ancestrales dans nos sociétés, doivent prendre en compte cette dimension de la spiritualité, car c’est bien souvent la seule réserve d’oxygène pour affronter les innombrables défis qui nous attendent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info

37 Responses to Pentecôte pour les Juifs et les Chrétiens

  1. mogarel dit :

    Merci pour ce rappel

  2. shoahnanas dit :

    encore un mitonnage religieux

  3. nani dit :

    très bon article , il est bon de repasser ces vérités dans nos coeurs, et demeurés fermes dans la Parole de D.ieu, d’autant plus que ces temps deviennent de plus en plus confus et troublés hélas!en parlant de la colombe,il me vient ce verset de l’évangile de Matthieu au ch. 10 verset 16; que vous apprécierez certainement:

    « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups.Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. » bien à vous

  4. nani dit :

    bien à vous Abbé Alain Arbez

  5. Chinook North Wrecker dit :

    Merci pour cet article qui me fait découvrir bon nombre de choses que j’ignorais, je vais l’imprimer et le relire avec plaisir.

  6. Valérie dit :

    Je ne crains pas la disparition du christianisme, par contre, je vomis Eurabia ! pourquoi avoir choisi d’islamiser l’Europe alors que le bouddhisme avait attiré tant d’occidentaux à partir des années 60 ?! et que le bouddhisme, contrairement à l’islam, offre une véritable spiritualité digne d’intérêt intellectuel ? l’islamisation n’est pas un hasard, elle est choisie pour « abrutir » volontairement un continent. Nous sommes dirigés par des despotes pervers, déguisés en défenseurs des droits de l’homme (musulman, africain ou homosexuel).

    ps : j’apprends que l’Eurovision est un spectacle par et pour les gays ?!au secours…

  7. allah babar dit :

    l’islam tire par le bas mais vraiment très très bas

  8. Tk dit :

    Nous pouvons voir au regard de l’histoire que l’invasion musulmane en france et l’islamisation grandissante de l’europe est un jugement de Dieu sur un peuple qui l’a rejeté, nous récoltons aujourd’hui les fruits des graines qui ont été semées hier.Le rejet de Dieu et de la loi (morale) n’apporte toujours que le chaos, dont l’ennemi de nos âmes se sert pour mieux nous manipuler. Ne restons pas aveugles plus longtemps et repentons nous, oui demandons pardon à Dieu pour notre folie et celle de nos pères qui par leurs actions et leurs paroles d’orgueil ont maudit ce pays et ses habitants les condamnant à une mort certaine. Dieu nous laisse du temps pour nous repentir alors ne tergiversons pas, PARDON SEIGNEUR! GUERIE CE PAYS!!!

  9. Charly Chalom Lellouche dit :

    Je souhaite préciser deux éléments de base du Judaïsme puisqu’il est cité ici

    1. Le Chéma Israël, la « profession de foi » de tout Juif qu’il se doit de réciter 3 fois par jour, la dernière avant de s’endormir et.. avant sa mort s’il le peut ou que que quelqu’un à ses côté récite pour lui donc la traduction exacte est :

    « Ecoute Israël, l’Éternel Ton D., l’Éternel est UN »

    Et je me permets de signaler qu’il s’agit là d’une des oppositions fondamentale du Judaïsme à la « Trinité » du Christianisme

    2. Ce n’est pas indiqué dans cet article :
    La Pentecôte juive est définie comme le 50 ème jour après Pessah, la Pâque juive, Shavouoth, et c’est important, est l’anniversaire du Don des X Commandements par D.

    La Voix de D. qui énonce les deux premiers de ces X Commandements étant alors comprise dans toutes les langues

    • Abbé Alain Arbez abbé arbez dit :

      1/l’article cite le Deutéronome pour la cinquantaine pascale.
      2/La foi des chrétiens est une foi au Dieu Un.
      (Dès le Moyen Age, et malgré les controverses de l’époque où les juifs étaient maltraités, des rabbins ont reconnu que le christianisme n’est pas un polythéisme). Les oppositions fondamentales et les divergences d’appréciation ont existé aussi entre courants du judaïsme.

      • Charly Chalom Lellouche dit :

        Puis je poser une question de bon sens :

        Vous le dites vous-mêmes, les Juifs étaient maltraités, je dirais entre Inquisition, pogroms, etc qu’ils ont été « barbarisés »

        Donc que voulez-vous que fassent, je reprends vos termes « DES rabbins » (c’est bien sûr moi qui mets DES en majuscules), en danger de mort s’ils osaient dire le contraire ?

        Vous le savez sans doute, même des pages du Talmud (tant de fois brûlé en autodafé) ont dû être supprimées par TOUS les rabbins d’alors – mais aujourd’hui réimprimées – du fait de cette mise en cause de dogmes chrétiens, mettant la vie des Juifs en danger.

        C’est l’intérêt de la génération où nous vivons aujourd’hui de pouvoir dire notre Vérité, nos profonds désaccords, sans être assassinés, et avoir la liberté de parole, dans le respect de l’autre, comme je l’ai ici, sur un site catholique, sans censure.

  10. joelle dit :

    les neo-barbares qui nous gouvernent voudraient nous rendre invisibles, et malheureusement on les y a aidés. quand ils ont crée la laïcité, ils disaient vouloir simplement la liberté de religion pour tous, donc aucune religion d’ état. on les a crus, et c’ est docilement qu’ on a acceptés d’ être de plus en plus retranchés dans le domaine privé.
    aujourd’ hui il est clair qu’ une partie majoritaire des athés sont militants pour détruire le judéo-christianisme. et celà de façon insidieuse, en apprenant à nos enfants dans les écoles la théorie d’ une vie apparue toute seule, et bientôt celle du genre, etc
    mais plus je voie les mus réclamer de la visibilité plus je me dis qu’ on devrait se rebiffer nous aussi. de toutes façons ils sont ( les neo-barbares et les mus ) un creuset pour nous réveiller. et ce que nous avons, ils ne peuvent pas nous le prendre si nous y tenons.

  11. Daniel dit :

    Tout à un sens, l’épreuve que vivent les sociétés judéo-chrétienne va soit éteindre ce feu spirituel sous le mal islamique où alimenter le brasier de la foi vivante à l’oeuvre, le réveil de la foi.

  12. RaLeBolHenri dit :

    Quand on lit cet article,c’est là que l’on voit que la France n’est pas laïque , mais communiste . la république ,un bien grand mot !!!! mais c’est l’arbre qui cache la forêt , en fait ,,,, pourquoi cette immigration africaine et arabo/musulmane ???? Depuis la dernière guerre tout a était fait à travers les syndicats de gauche,de convertir les ouvriers à leurs idéologies stalinienne,des avantages,incroyables !!! . Une ….. les fonctionnaires et l’état ( la vrais droite,complètement absente , laïcité exige ) . Deux ,,,, le privé,les patrons,,,,,, Là , les esclaves ,,,, et pourtant c’est nous qui nourrissons ce beau monde de braillards,d’incompétents,de tire au cul . Et ne pas parler  » religion  » , les curés catholiques en premiers ont des discours de cocos ,,, les protestants,,,,pratiquement tous socialos ….. guerres de religions là encore !!!! ,, corps enseignant,,,,,tous gauchos à 85% et plus !!!!! Vous cherchez pourquoi nos enfants sont des ânes ???? Liberté,Égalité,Fraternité !!!!! Du pain bénis pour l’islam !!! Et je résume ,,,,,, La France est de culture judéo chrétienne , et notre état  » France « ,est le premier à nous tapper dessus … nous les vrais Français et donner tous nos avantages de notre système social à ces barbares islamistes . Ils massacrent les africains,les chrétiens,les juifs,nous sommes des infidèles , L’islam , c’est pas une religion c’est que de la haine,de la violence,de la dictature ….. La France et l’Europe sont en grave danger,nous sommes sous la coupe des pétro dollars des pays arabes , IL FAUT VITE SE REVOLTER,et pas se laisser endormir par ces collabos et prédateurs de dirigeants Français et Européen . Poutine lui a tout compris ,,,, les tchétchènes,,,, on écrase ,,, a remarquer ….. ils arrivent en France !!!!! Dites moi un seul pays dans le monde où l’étranger a tous les droits ????? Comme en France !!!!! .

    • Gulike dit :

      Je suis entièrement d’accord avec vous. Je me demande quelle est la motivation profonde de ce reniement généralisé… devenir des animaux faciles à mettre en esclavage ? Croient-ils y échapper ceux qui nous mènent là-dedans ? Je suis très démoralisée par cet état de fait, mais en même temps, je constate que de plus en plus de personnes se réveillent et commencent à trouver que ça va trop loin.

  13. Dujardin dit :

    Juifs et chrétiens sont des alliés objectifs face au péril islamique

    • Hector dit :

      Mais les juifs ont mis du temps pour comprendre que les juifs et chrétiens sont ou devraient être des alliés objectifs face au péril islamique . Les juifs sont souvent dans des organisations humanitaires , idéologiques pour nous faire accepter le transfert de populations musulmanes en Europe . Bientôt les juifs vivront de moins en moins bien en Europe et les juifs aussi .

  14. marmotte enragée dit :

    Merci pour ce rappel,
    Nous devons ètre unis face à la peste verte, c’est vital

  15. Jeannot dit :

    Sarit Haddad – Chema Israel
    http://intersecu.free.fr/musique.php?a=23

    Ksche halev boche Rak elohim shomea Hakeev ole mitoch haneshama ha dam nofel lifney shehu shokea Bitfila ktana chotechet hadmama Shma israel elohai Ata hakol yachol Natata li et chayai natatali hakol Be enay dima halev boche besheket U kshe halev shotek haneshama zoeket Shma israel elohai Achshav ani levad Chazek oti elohai Asse shelo efchad Ha keev gadol ve en lean livroach Asse she igamer ki lo notar bi koach Kshe halev boche Ha zman omed milechet Ha adam roeh etkol chayav pitom El ha lonodah hu lo roze lalechet Le elohai kore al saf tehor

    Bonne Pentecôte à tous !

  16. Loco dit :

    Il faut aller encore et encore en Israël pour revisiter nos racines judéo-chrétiennes et voir comment ce pays moderne préserve en lui la paix en conjuguant  » la plus grande proximité avec le plus grand respect de l’autre « .

  17. danielle dit :

    à quand des fetes religieuses pour les adorateurs du rat?du soleil?du serpent? de Bachus? du diable etc….car eux aussi vont se sentir stigmatisé par notre societé française judeo chretienne!!!Nos gouvernements veulent supprimer ces valeurs judeochretiennes et les remplacer par la religion laique

  18. Jeannot dit :

    Je suis parfois tourmenté parce que il me semble que ceux qui font du mal échappe à la justice humaine et à encore plus à celle de Dieu.

    Voilà un article qui me calme un peu, Dieu est juste et prend son temps pour accomplir sa Justice.

    Pourquoi Dieu n’intervient pas quand l ‘homme change l ‘ordre divin :

    Sodome et Gomorrhe restent connues pour les péchés qui s’y commettaient et pour la destruction terrible par le feu et le soufre qui les a atteintes. Or voilà qu’aujourd’hui les mêmes choses se reproduisent, mais sans destruction à la clé.

    Dieu a-t-il changé sa façon de voir ? Ou bien la destruction de Sodome aurait-elle eu lieu par des phénomènes naturels déconnectés de toute sanction divine ?

    On peut trouver une réponse à ces questions légitimes dans la Parole de Dieu elle-même.
    Des événements quasi-identiques à ceux de S&G se sont déroulés quelques centaines d’années plus tard dans la ville de Guibha (Juges 19). Ce fut en bien pire, car cela eut lieu parmi le peuple de Dieu + il n’y eut aucune délivrance par des anges + aucun miracle divin d’aveuglement n’est tombé sur les fautifs + le projet inique de viol collectif (pire qu’une tournante, comme on dit maintenant) n’a pas eu d’obstacle à son déroulement + c’est même un Lévite (homme consacré au service religieux) qui a fourni la victime de la tournante + la victime en est morte.

    Si le châtiment direct qui avait atteint Sodome n’a pas atteint Guibha sur le champ, pourtant Guibha ne s’en est pas bien sortie : elle a aussi finie par être brûlée un certain temps après (Juges 20). Il ne s’agit pas simplement d’une répétition de l’histoire.

    La sanction est arrivée différemment, mais elle est arrivée, au moment approprié et de la manière appropriée. Dieu a déjà montré une fois, clairement et solennellement, Sa pensée sur ce genre de mal par la destruction de S&G. Si on n’en tient pas compte, si on n’écoute pas les leçons du passé et Ses avertissements, Dieu montre qu’on tombe plus bas, et même beaucoup plus bas.

    Les pays anciennement chrétiens font comme Guibha, reproduisant les péchés de Sodome, plus tard et de manière aggravée. Le moment où Dieu agira, arrivera, mais différemment du passé, et pas tout de suite. En outre, il n’y pas que le seul péché caractéristique de Sodome qui mérite le jugement / châtiment, il y en a bien d’autres, notamment la vie dans l’aisance tout en mettant Dieu de côté (Éz. 16v49-50). Il faudra que l’occident goûte la misère (sous des formes particulières), l’effondrement de la société, et qu’il subisse de manière sensible et tangible les conséquences amères de ses actes.
    L’Apocalypse nous parle en long et en large de ces questions. Puissent les chrétiens ne pas suivre le courant des idées du monde, et ne pas avoir les consciences cautérisées en s’habituant à tolérer le mal, et qu’en même temps ils aient à coeur de proclamer, comme Jean Baptiste : «Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché».

    L’effort sans précédent de détruire l’ordre naturel et divin auquel on assiste dans plusieurs pays, notamment quant au mariage, s’accompagne d’une opération de démolition ou d’effacement des notions mêmes permettant de saisir et apprécier cet ordre divin.

    Il y a longtemps qu’on utilise l’expression «faire l’amour» qui est déjà une dénaturation de ce qu’est le vrai amour et de la jouissance qu’on peut en avoir sous le regard de Dieu.

    Mais maintenant, c’est la notion même de père et la notion d’amour du père (le premier amour dont parle l’Écriture, Genèse 22v1-2) qu’on tend à gommer, à faire disparaitre. Satan détricote maille par maille ce que Dieu a établi, et l’homme ne le voit pas et ne s’en rend pas compte, car d’un côté il est aveuglé par son propre péché, et d’un autre côté, Satan se camoufle en agissant progressivement, et en offrant ses changements par un langage positivant, les présentant comme étant des avancées, du progrès en avant — en avant oui, mais en avant vers les jugements divins.

    Les opposants au changement de l’ordre divin ne seront jamais bien traités. Jean Baptiste fut décapité pour avoir dit au roi Hérode qu’il ne lui était pas permis de prendre la femme de son frère (Marc 6v17-28).

    http://www.scoop.it/t/croyance?page=2

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois