FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 juin 2013

5E8B0F56B8E9B6D33622ED3BBD5AA

Plus de limite. Il n’y a plus de limites à la stupidité, à la haine, et à la dégénérescence.

Chacun des 34 000 officiers de police de New York City s’est vu remettre une note qui stipule qu’une femme « n’est coupable d’aucun délit si elle expose sa poitrine en public ».

La raison de cette note remonte à une décision de la haute cour de justice de l’Etat de New York, vieille de plus de vingt ans, qui décida qu’interdire de se montrer torse nu n’est pas plus illégal pour un homme que pour une femme.

C’est à une activiste du nom de Holly Van Voast, photographe et artiste du Bronx connue pour s’exhiber les seins nus barrés, que l’on doit cette nouvelle attaque contre le bon sens.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

images

Au nom de la relativité de tout et de son contraire, des militantes New Yorkaises ont réclamé – et obtenu – le droit de se promener torse nu partout où les hommes possèdent ce droit. Au nom de l’égalité de traitement. Egalité qui nie le corps humain, la nature et la réalité, à savoir qu’une poitrine féminine a des fonctions érotico-sensuelles que n’ont pas celles des hommes – et, scandaleuse inégalité de la nature, les seins d’une femme servent aussi à nourrir un bébé. De même, les agressions sexuelles ne sont jamais dans le sens femme —> homme, et le fait de se balader seins nus en plein New York représente une aggravation du risque.

Sans parler des enfants, naturellement pudiques, et que la vue d’une poitrine de femme en pleine rue peut tout simplement choquer.

Mais je divague : la militante se moque éperdument de choquer des enfants, elle s’en balance de provoquer des réactions agressives – et fera mine d’être étonnée, car elle ne vise qu’un but, le même que la théorie du genre, le même que le mariage pour (presque) tous, et le même que l’adoption d’enfants par deux homosexuels : meubler leur prodigieux ressentiment contre la vie telle que l’homme l’a organisée au fil des siècles, par sa destruction en règle, maintenant que les médias ont été pervertis.

Je suis, pour ma part, déçu que la société soit si rétrograde et m’interdise d’acheter de la peau d’homme pour en faire un abat-jour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

huge_boobs_answer_2_xlarge

http://www.nytimes.com/2013/05/16/nyregion/a-police-roll-call-reminder-women-may-go-topless.html?_r=0

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz