FLASH
Zemmour et le « respect pour les djihadistes » : apologie du terrorisme classé sans suite  |  Il y a quelques instants, un islamiste armé d’un couteau a tenté de poignarder un soldat de Tsahal à Tulkarem. Assaillant abattu  |  Selon l’ONU, il y a 1 millions de « réfugiés » à Gaza et en territoires disputés. Ce sont des infiltrés jordaniens ?  |  INSEE : la France compte 66.9 millions d’habitants au 01/01/2017 – pourquoi ne pas dire combien il y a d’Arabes ?  |  Policiers brûlés le 8 octobre : 11 racailles interpellées tôt ce matin, âgées de 17 à 20 ans  |  France : le nombre des naissances a encore baissé – même les patriotes ne font pas d’enfants, ils espèrent sauver la France comment ?  |  Allemagne : la Cour suprême refuse d’interdire le #NPD, considéré d’extrême-droite  |  Trump veut déplacer la salle de presse de la Maison-Blanche pour accueillir les blogueurs politiques et pas seulement l’élite malhonnête  |  La femme du jihadiste d’Orlando a été -enfin- arrêtée par le FBI – vivement que Trump arrive !  |  Gaza : un colon palestinien s’est immolé, motif encore inconnu  |  Turquie : explosion d’une voiture de police à Diyarbakır, 1 policier mort, 3 blessés  |  Attentat : militaire tué à coups de couteau à Chambéry, infos suivent  |  Suite à la conférence de la paix, l’autorité palestinienne déclare que « tout Jérusalem est territoire palestinien occupé »  |  Tôt ce matin, Tsahal a démantelé une cellule terroriste islamiste dormante près d’Hebron  |  Conférence de Paris sur le Moyen-Orient : la Grande Bretagne et l’Australie rejettent la résolution  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juin 2013
2861123_1_640x280
Le maire et sa femme

Magnifique justice française qui malgré son cruel manque de personnel et de moyens, son impossibilité de faire son travail tant les tribunaux sont encombrés, a su remuer les montagnes pour expédier en moins d’une semaine – week-end inclus – un dossier qui impliquait un dangereux individu pour la sécurité des citoyens et l’ordre public.

Jeudi 30 mai, Kamel K. pénétrait au domicile du maire communiste d’Ivry-sur-Seine et de son épouse, les ligotait maladroitement, et repartait avec leur carte bleue. Sans les frapper, comme il est de tradition dans pareils cas, hélas fréquents.

En deux jours, le suspect était retrouvé et interpelé, l’enquête était bouclée, ses aveux étaient obtenus, la date du procès était fixée, le parquet avait étudié le dossier, rédigé ses conclusions, préparé sa plaidoirie, l’avocat du suspect avait été nommé, il avait reçu le dossier, l’avait l’étudié, préparé, et plaidé.

Oui. Le tribunal correctionnel de Créteil a été capable, deux jours après les faits (les tribunaux ne travaillent pas samedi et dimanche), d’être fin près, et il avait – et là on peut saluer admiratif le formidable tour de force de la justice – fixé l’heure de l’audience au lundi 2 juin.

Kamel K. a un casier judiciaire vierge. C’est un employé municipal sans histoire. L’un de ses collègues espère même le voir revenir : « Je souhaite qu’il soit réintégré, car c’est quelqu’un de valeur. Son acte est incompréhensible. Il s’agit selon moi d’une erreur de parcours. On va essayer de l’aider. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais la justice ne se laisse pas facilement impressionner par ce genre d’arguties.

Pour elle, un délinquant est un délinquant, il n’a aucune excuse, et peu importe son niveau social. Un homme qui pénètre dans un appartement en présence de ses occupants n’a droit à aucune circonstance atténuante. Il doit recevoir une peine exemplaire – et dissuasive.

La justice, en France, se considère et c’est rassurant, comme le protecteur des honnêtes gens. Elle sait que seule une justice sévère peut faire passer aux délinquants l’envie de recommencer, et qu’une lourde peine est porteuse d’un message clair auprès des voyous : si vous commettez un délit, vous aurez affaire aux foudres de la justice et vous le paierez chèrement.

Pour 500€ dérobés et une légère égratignure (des aveux de la femme du maire), le tribunal correctionnel de Créteil – réputé pour avoir la main lourde contre la délinquance d’origine immigrée, a condamné Kamel K a un an de prison ferme, deux ans de détention avec sursis, une mise à l’épreuve, et une obligation de soins psychologiques.

Il est bon de se sentir protégé par la justice.

Par ce jugement, les voyous ont reçu le message : on ne touche pas impunément à un communiste, et il leur est conseillé, avant une agression, de demander à la future victime si elle sa carte du parti.

Quand aux autres… ils n’ont que ce qu’ils méritent. Personne ne les oblige à provoquer des défavorisés victimes de la société en affichant de manière insolente leur patrimoine : une petite voiture achetée à crédit et un F3 modestement meublé en location.

Post-Scriptum :

  • Le substitut du procureur avait réclamé 5 ans d’emprisonnement dont 2 avec sursis.
  • Kamel K. a été envoyé à la prison de Fresnes à l’issue de l’audience.
  • Cet employé du comité des fêtes de la ville était unanimement décrit comme travailleur et réservé.
  • Il était par ailleurs inconnu des services de police.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz