FLASH
[25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  |  Caterpillar en hausse de 6% aujourd’hui: conseil, investissez dans toutes les entreprises boycottées par BDS  |  Henri Guaino : “Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron”  |  Ivan Rioufol: « Prouesse technique : Hollande votera pour son hologramme Macron »  |  Espagne, Barcelone : sur informations des renseignements belges, la police arrête 12 jihadistes musulmans  |  Israël a frappé une position militaire syrienne près de Quneitra  |  [24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 juin 2013

Une famille accusée d’être impliquée dans le trafic de drogue à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été expulsée lundi matin de son logement HLM pour « trouble de jouissance », a-t-on appris auprès du bailleur social Plaine commune habitat.

L’expulsion, effectuée en vertu d’un jugement rendu le 17 décembre 2012 par le tribunal d’instance de Saint-Denis, “met un terme à près de deux ans” de procédure judiciaire, précise l’office HLM, qui se félicite dans un communiqué de cette “première victoire judiciaire”.

Durant plusieurs mois, “ce logement avait été transformé en un lieu de conditionnement, de stockage et de vente de produits stupéfiants, générant nuisances et dégradations dans l’immeuble et à ses abords”, explique dans ce communiqué le président de Plaine commune habitat Stéphane Peu, adjoint au maire (PCF) de Saint-Denis.

“Cette famille et ses complices n’hésitaient pas à user également de pressions et de menaces auprès du voisinage pour qu’il ne dénonce pas cette situation, en contrevenant de façon flagrante et scandaleuse à la tranquillité des habitants”, ajoute M. Peu.

Des décisions de justice motivées par des situations similaires ont déjà été rendues par le passé mais les expulsions pour “troubles de jouissance” sont extrêmement rares, selon Plaine commune habitat.

En juin, la cour d’appel de Versailles avait prononcé la résiliation des baux de quatre familles de Boulogne-Billancourt, dont les enfants avaient été condamnés pour trafic de drogue. Mais les familles ont fait appel et n’ont pas encore été expulsées.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

“Cette première réussite nous conforte dans notre action quotidienne contre les agissements rendant invivable le quotidien de plusieurs dizaines de familles”, souligne M. Peu, qui se félicite du partenariat noué entre l’office HLM et la police dans ce dossier.

Plaine commune habitat “a engagé d’autres procédures sur son patrimoine et nous engagerons systématiquement ce type d’actions contentieuses pour faire cesser ces troubles de jouissance dans nos immeubles”, ajoute-t-il.

L’article 7 de la loi du 6 juillet 1989 précise que le locataire doit “user paisiblement des locaux” et “répondre des dégradations et pertes qui surviennent”.

Selon l’Union sociale pour l’habitat (USH), 600 demandes d’expulsion sont déposées chaque année en France pour des troubles de voisinage ou des troubles de jouissance, mais essentiellement pour du bruit ou du tapage nocturne. Seules 300 aboutissent, à l’issue d’une procédure judiciaire, précise l’USH.

http://www.lagazettedescommunes.com/169628/une-famille-impliquee-dans-le-trafic-de-drogue-expulsee-de-son-hlm-a-saint-denis/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=04-06-2013-quotidien

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz