FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 juin 2013

C’est un vol de portable qui aurait pu très mal finir.

Jeudi après-midi, 14 personnes ont été interpellées après une rixe entre des ados du quartier des Graviers, à Villeneuve-Saint-Georges, et un groupe de Tchétchènes qui vivait à proximité. Ces derniers ont essuyé des coups de feu dans la soirée, mais aucun blessé grave n’est à déplorer.

Tout commence aux alentours de 16 heures.

Des ados du quartier prennent à partie un jeune Tchétchène de 16 ans dans le bus qui le ramène chez lui, et lui réclament son iPhone. Il est frappé, mis à terre et dépouillé de son téléphone. Le garçon rejoint son domicile, un hôtel de la rue de la Sablonnière à Valenton, non loin de là, le visage ensanglanté, selon ses proches.

Echaudés, une douzaine de Tchétchènes, dont des adultes, se dirigent alors vers les Graviers, bien décidés à récupérer le portable. Deux groupes se font face, s’invectivent. Les ados auraient refusé de restituer l’objet volé, les premiers coups partent.

Les jeunes du quartier sont poursuivis dans la rue et l’un deux, légèrement blessé, trouve refuge dans la cour d’une école primaire.

Des hommes tentent de le rattraper, mais rencontrent l’opposition des éducateurs qui étaient encore présents. De nombreux véhicules de police arrivent rapidement et interpellent alors 14 personnes, dont une majorité de Tchétchènes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire aurait pu en rester là.

Mais aux alentours de minuit, deux hommes aux visages masqués se présentent à l’entrée arrière de l’hôtel où logent les Tchétchènes. Dans une voiture garée sur le parking, ils aperçoivent quelques-uns des hommes qui ont participé à la rixe un peu plus tôt. Ils font feu et déguerpissent. Dans la vitre du véhicule, côté conducteur, il y a un trou de la taille d’un melon. Deux des hommes présents dans la voiture reçoivent des éclats de verre au visage. Légèrement blessés, ils ont été conduits à l’hôpital. L’enquête a, elle, été confiée à la police judiciaire.

« C’est une histoire de gamins, rien de plus », regrettait hier un habitant du quartier des Graviers à propos du vol de portable. « On n’a jamais eu aucun problème avec les Tchétchènes », assure-t-il. Même son de cloche chez les locataires de l’hôtel de Valenton. « Il ne s’était jamais rien passé », confirme un des deux Tchétchènes blessés, l’œil gauche encore gorgé de sang. Les familles de Tchétchènes, qui avaient été logées à Valenton par l’organisme qui prend en charge les demandeurs d’asile, ont été déplacées dans un autre centre d’accueil.

Le débile qui parle « d’histoire de gamins » a sans doute passé trop de temps en Afghanistan. Les « gamins » ne sont pas des gens armés. Les « gamins » n’attaquent pas en bande pour un iPhone. Mais les « gamins » vont revenir pour se venger, car ces « gamins » là n’abandonnent jamais.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/chasse-a-l-homme-et-coups-de-feu-14-interpellations-08-06-2013-2877597.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz