FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 juin 2013

france-televisions

Vous n’avez aucun choix

The réd chef – Or donc, en Grèce, les chaînes de la télévision publique (ERT) sont fermées. Enfin une bonne nouvelle ! Ce n’est pas tous les jours que les journaleux propagandistes d’un service public se font botter les fesses.

ERT constitue « un cas exceptionnel d’absence de transparence et de dépenses incroyables. Et tout ceci prend fin maintenant ». C’est en ces termes que le gouvernement grec a annoncé, mardi, la fermeture des chaînes de la télévision publique du pays.

L’historien et ethnologue Panagiotis Grigoriou raconte : « historiquement les chaînes publiques sont aux mains des partis au pouvoir ». Le directeur de la radio publique Dimitri Papadimitriou, déclare: « les partis politiques plaçaient leurs hommes dans la maison, jusqu’au jardinier ».

Autre motif invoqué par le gouvernement : les grèves qu’ont provoquées, au sein de l’ERT, les tentatives de réforme de l’organisme. L’ERT a connu 11 semaines de grève depuis janvier !

Du côté français, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti s’est émue : « C’est un symbole tragique que de voir un écran noir sur la télévision publique grecque. C’est une décision absolument préoccupante, il ne faut pas que l’austérité rime avec un abandon du pluralisme ».

Les journalistes de l’ERT continuent à diffuser via une chaîne de télévision proche du parti communiste…

Post scriptum : une erreur de frappe s’est introduite dans le titre du présent article ; il fallait évidemment lire ERT et non pas Groupe France Télévisions.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/monde/tele-grecque-comment-a-t-on-pu-en-arriver-la-12-06-2013-1680228_24.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz