FLASH
[19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 juin 2013
sauver-le-coran_71

L’analyse du Coran révèle nombre de contradictions qui sont admises par le ‘Livre Sacré’. Allah change d’avis sans le cacher.

1 – QUELQUES CONTRADICTIONS DE TEXTES DU CORAN

1.1 – La naissance miraculeuse de Jésus : elle est admise par le Coran dans la Sourate 19-16-:-30: « … Nous lui avons envoyé [à Marie] un Ange sous forme humaine… ‘Je suis un Envoyé de ton Seigneur pour te donner un Garçon pur…’ et elle dit « Comment aurais-je un fils…  n’est pas venu vers moi un homme’ … »

Cette naissance miraculeuse de Jésus ne lui donnerait-elle pas une position spéciale parmi les Envoyés ? Non ! « Hérétiques sont ceux qui le considèrent comme Fils d’Allah… Dénégateurs sont ceux qui affirment qu’Allah est le Messie fils de Marie…Dénégateurs sont ceux qui proclament qu’Allah est le troisième de la Trinité… » ! (Sourate 5- 72,73).

Ne « confirme »-t-il pas que Jésus est Fils de Dieu et ne condamne-t-il pas dans le même temps une telle pensée ?

1.2 – Direction de la prière

Lisons la Sourate 2-142-:-150: « Les sots questionnent : ‘Quel évènement a provoqué le changement de direction de la prière, la Kibla ?’… Allah n’a pas voulu annuler sans raison une coutume en laquelle vous croyiez… ». Il apparaît que Muhammad, au début de sa mission, avait dû décréter au nom d’Allah que le Musulman devait se tourner vers Jérusalem comme les Juifs. Est-ce après les conflits de Muhammad avec les Juifs, qu' »Allah » décida de changer cette direction de prière au profit de la Mecque ?

1.3 – Interdiction du vin

La Sourate 2-219 prononce l’interdiction de la consommation des boissons alcoolisées: « S’ils t’interrogent sur les boissons alcoolisées … répond : « elles sont la source d’un grand péché… »…

Et dans la Sourate 5-90,91 « les boissons alcoolisées… sont des abominations imaginées par Satan… ».

Mais dans la Sourate 47-15, les croyants entreront au Paradis « qui comporte … des ruisseaux de vin, excellentes boissons pour les buveurs… ».

Devant les abus qui étaient faits de ces boissons, Muhammad ne les a-t-il pas interdites et n’a-t-il pas essayé de faire taire les protestations en décrétant la levée de l’interdiction dans l’autre monde ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

2 – AVEUX DU CORAN SUR SES CONTRADİCTİONS

Les contradictions décrites précédemment ne sont pas une vue exagérée ou erronée, puisqu’elles sont confirmées par deux versets étonnants :

– Sourate 2-106: « En lieu et place de tout verset [du Coran] que Nous abrogerons ou que Nous écarterons, Nous ferons descendre un verset meilleur ou lui ressemblant. »

– Sourate 16-101: « Quand nous changeons un verset par un autre – Allah sait mieux que quiconque ce qu’il fait descendre –  ils te disent: « En vérité, tu inventes cela »… »

Le peuple réagit apparemment sainement ; sa réaction procède d’une réflexion logique élémentaire : comment imaginer qu’Allah, qui est parfait, omnipotent, infini dans le passé et dans l’avenir, créateur de l’homme qu’Il connaissait de tout temps, qui devrait être infaillible, hésite et modifie ses décisions au gré des évènements et réactions des gens de cette époque et qu’ainsi il ne prononce pas des paroles définitives chaque fois qu’il s’exprime ? Est-ce concevable ?

Cependant le Coran ne contredit-il pas les versets précédents par deux autres versets qui rejettent toute possibilité de contradiction :

– Sourate 4-82 : « Que n’étudient-ils pas et n’examinent-ils pas le Livre du Coran ? S’il n’était d’Allah, ne le calomnieraient-ils pas sur de nombreuses contradictions internes ? » !!

– Sourate 10-37 : « Le Coran est composé de façon telle qu’il ne puisse être que d’Allah ; il vient confirmer le Livre [la Tora] qui l’a précédé sur lequel ne pèse aucun doute… » Et la Sourate 10-38 : « Si l’on prétend : ‘Le Coran est une invention de l’Envoyé’, réponds… »

En fait les contradictions internes du Coran existent, et pour surmonter les difficultés qu’elles causaient, est née la doctrine officielle des versets abrogés (Mansukh) et des versets abrogeant (Nasikh), les premiers écrits au début de la Mission de Muhammad et les seconds prononcés plus tard.

Allah/Dieu, éternel, changerait-il d’avis en quelques années? Ou est-ce le fait d’un homme? 

3 – CONCLUSİONS

Une question grave se pose : y a-t-il identité des dieux de la Tora et du Coran comme le Coran le proclame explicitement ?

– Sourate 29-46: « … Nous croyons dans le Livre [la Tora] qui vous a été descendu et sur notre Livre. Notre Seigneur et le vôtre ne font qu’un. Et à Lui, nous sommes dévoués.»

Une caractéristique du Dieu de la Tora, vu ses attributs, consiste en son infaillibilité. Tout verset, tout mot, toute lettre de la Tora sont saints car dictés par Dieu à Moïse. Dans la Tora ont été dénombrés 613 Commandements clairement exprimés et aucun Juif n’oserait en discuter le sens littéral. Par contre le Coran, qui a été transmis d’après la Sourate 2-97 à « l’Archange Gabriel qui fait descendre [le Coran] sur ton cœur suivant l’ordre d’Allah en tant que confirmation de la Tora… », conteste l’infaillibilité d’Allah.

Si en l’espace de 22 ans de mission de Muhammad, Allah a tergiversé, pourquoi, après la disparition de Muhammad depuis près de 1400 ans, Allah maintiendrait tout ses commandements ?

Contrairement à l’affirmation de la Sourate 29-46, ci-dessus, Allah et le Dieu des Juifs ‘ne font pas qu’un’.

Muhammad, ‘parlant au nom d’Allah’, a accommodé la Tora à son Peuple qu’il voulait faire progresser en le sortant de la Djahiliyah, temps de violence et d’ignorance qui l’a précédé. Il a cédé à un grand nombre de ses aspirations et croyances (le nom Allah, la Ka’abah porteuse de la « Pierre Noire » considérée alors comme sacrée,…) et a dû se contredire.

Le Coran n’est pas un livre saint mais un livre dicté par Muhammad, inspiré au sens vulgaire du terme : il avait découvert le « Dieu Un » au contact d’autorités juives et chrétiennes.

Les critiques présentées ici sont partielles ; d’autres critiques sont soulevées, très graves…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Roger David Bentata pour www.Dreuz.info

תשנ »ע יח בסיון

27-5-2013

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz