FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 12 juin 2013

khilafahconference

Des milliers de « Palestiniens » ont récemment manifesté pour le rétablissement du califat.

Pourquoi ce désir violent ?

La raison est simple : une fois le califat rétabli et le calife nommé, les islamistes pourront pratiquer officiellement le jihad offensif, le jihad de guerre, le jihad de conquête de l’Occident, afin de lui imposer par la force la « religion » d’allah.

Un manuel shafi’i de la loi islamique, (Umdat al-Salik) authentifié en 1991 par les religieux d’Al Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, stipule que le calife fait la guerre aux Juifs, aux Chrétiens et aux Zoroastriens… jusqu’à ce qu’ils deviennent musulmans où payent la jizya » (taxe islamique) (Umdat al-Salik 09.8).

Depuis 1924, il n’y a plus eu de califat et cela explique la raison pour laquelle il n’existe pas, aujourd’hui, officiellement, de jihad offensif, car seul le calife est autorisé à le déclarer.

Dès lors, les jihadistes qualifient leur jihad de « défensif » et le justifient comme des représailles aux « atrocités » commises par les non musulmans, car le jihad défensif ne requiert pas l’autorisation d’un calife, et il est obligatoire pour tout musulman, dès lors qu’un pays musulman est attaqué (Umdat al-Salik 09.3).

Toutefois, le but du jihad défensif n’est pas la cohabitation pacifique avec les non musulmans : « Umdat al-Salik précise que la guerre contre les non musulmans doit continuer jusqu’au retour d’Issa, le Jésus du coran, qui viendra tuer les Juifs et les Chrétiens. Seul l’islam sera alors autorisé et la taxe de capitation, ou impôt sur la vie, qui sous la loi islamique permet aux « gens du livre » (9.29) de racheter leur survie et leurs biens, sera abolie. Les Juifs et les Chrétiens n’auront plus d’autre choix que celui de se convertir ou de mourir.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dès lors, s’imaginer, comme le font les Autorités occidentales, que le jihad défensif des musulmans serait uniquement justifié par leurs multiples griefs, leur prétendue stigmatisation et l’islamophobie, est une erreur monumentale. Et croire, qu’il suffirait d’obtempérer à leurs exigences pour obtenir la paix, serait faire preuve d’une naïveté profonde. Il n’y aura pas la paix mais de plus en plus de doléances, d’accusations infondées, de blâmes envers les non musulmans, légitimant ainsi la multiplication des attentats terroristes et celle des meurtres des non musulmans perpétrés par les « loups solitaires ».

Toujours victimes, même quand ils égorgent des innocents, jamais coupables

Tout est basé sur le mensonge, dans l’islam, et les islamistes sont spécialistes en la matière : fabriquer de fausses preuves, inventer des « attaques islamophobes haineuses ». Ils les utilisent à des fins politiques pour obtenir de plus en plus de concessions, et pour détourner l’attention de la menace jihadiste, intimider, culpabiliser les non musulmans, les obliger à garder le silence, tout en présentant les musulmans en éternelles victimes des affreux islamophobes occidentaux. Toujours victimes, même quand ils égorgent des innocents, jamais coupables.

Des milliers d’Arabes palestiniens ont récemment participé à une importante manifestation pour le rétablissement d’un califat musulman, prélude au gouvernement islamique mondial, qui hâtera la venue du Mahdi, le messie islamique.

Le califat est avant tout l’union de tous les pays musulmans sous l’autorité spirituelle et politique d’un seul individu : le Calife. Ce concept islamique, inventé par plusieurs disciples du prophète, remonte à l’époque de Mahomet. La nomination du calife fut souvent l’objet d’âpres querelles et source de nombreuses rivalités meurtrières parmi les prétendants au titre.

Le dernier calife officiel fut Abdülmecid II, tombé en disgrâce, après la défaite de la Turquie ottomane lors de la première guerre mondiale. Le calife le plus connu en Occident fut Soliman le Grand, aussi appelé le Magnifique, le Conquérant, le Législateur, un sultan ottoman du 16e XVI siècle, également connu pour sa cruauté, qui conquit une grande partie du Moyen Orient, le Golfe persique et plusieurs pays européens, avant d’être stoppé aux « Portes de Vienne » en 1529.

Afin d’unir les nombreux états musulmans, politiquement et religieusement divisés et dépendant du soutien de l’Occident, les islamistes radicaux incitent au rétablissement du califat, qui, placé sous l’autorité du Mahdi tout puissant, verra l’union de tous les musulmans et l’établissement de l’islam comme religion universelle, dirigeant le monde jusqu’au Jour du Jugement dernier. Quoique l’identité du Mahdi demeure secrète, de nombreux islamistes pensent qu’il est déjà sur terre et plusieurs individus revendiquent d’ores et déjà ce titre. Avant qu’il ne soit abattu par les forces américaines en Afghanistan, certains islamistes voyaient en Osama Ben Laden le Mahdi ou son bras droit.

Avoir foi en l’avenir, renoncer à leurs habitudes occidentales

De nombreux étudiants de l’université de Bir-Zeit, la plus prestigieuse université palestinienne, située au nord de Jérusalem et principale bénéficiaire des subventions européennes et américaines, participaient à la manifestation de Ramallah. Les manifestants s’étaient rassemblés devant une grande mosquée à El Bireh, un faubourg de Ramallah, et marchèrent vers le « Manara Square »,un important lieu de rassemblement dans le centre de Ramallah. Les orateurs exhortèrent les participants à avoir foi en l’avenir, à renoncer à leurs habitudes occidentales et à mieux observer les préceptes de l’islam.

Libérer la Palestine des Juifs

La manifestation était sponsorisée par le groupe islamiste radical Hizb at-Tahir (Parti de la Libération), qui a son propre candidat Mahdi, le leader de l’organisation Ata Abu Rashta, né en Palestine mandataire et réfugié de longue date d’un camp près de Hébron. C’est Abu Rashta, comme Mahdi, qui unifiera les musulmans et établira la sharia dans toutes les nations du monde. Les orateurs firent également appel à l’unité entre les musulmans, afin de remporter la victoire en Syrie, de libérer la Palestine des Juifs qu’ils haïssent et l’humanité des chaînes du capitalisme.

Une future guerre des Mahdis

A chaque organisation islamiste son propre Mahdi, ce qui laisse présager une future guerre des Mahdis. Quant au poste de grand Calife, là aussi la concurrence sera sanguinaire : une chance pour Israël, et pour l’Occident.

Pour rappel, l’Issa du coran est un clone agressif et violent de Yeshuha, le Pacifique, le Jésus des Evangiles. Cet Issa brisera la Croix, symbole du christianisme et tuera les Juifs et les Chrétiens, purifiant ainsi la terre de la souillure juive et chrétienne, puis il établira l’islam sur toute la terre et le bonheur et la paix islamique règneront enfin sur l’humanité à cent pour cent musulmane. Vu leur haine fratricide et la violence inhérente à leur idéologie, je ne suis pas certaine que ce rêve islamique se réalise un jour.

Selon l’Apocalypse de St Jean, Jésus ne reviendra pas sur terre pour tuer les Juifs et les Chrétiens, mais pour combattre aux côtés d’Israël contre ses ennemis. Les mahométans ont repris cette révélation et l’ont réécrite à leur sauce. La falsification des Ecritures est l’une de leurs spécialités.

Faire croire aux Chrétiens que l’Issa du coran est le Jésus des Evangiles est une autre ruse destinées à séduire les mécréants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

(Source : « ‘New Mahdi,’ Establishment of Calpihate [sic], » by David Lev for Israel National News)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz